Taxer les calories ou bannir la pub, une «usine à gaz» pour l'industrie

le
0

Un rapport remis à Marisol Touraine préconise l'interdiction de publicité télévisée entre 7 et 22 heures et une hausse de la TVA sur les produits gras, sucrés et salés. Industriels et publicitaires sont sceptiques.

Des propositions «chocs» que les industriels de l'alimentaire ont du mal à digérer. Dans un rapport intitulé «Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la stratégie nationale de santé», remis à la ministre de la Santé Marisol Touraine mardi, le professeur Serge Hercberg, spécialiste de la nutrition à l'Inserm, recommande 15 mesures pour inciter les Français à mieux manger.

Parmi ces pistes, il prône l'interdiction de la publicité à la télévision entre 7 et 22 heures pour les produits caloriques du type chips ou sodas. La publicité pour les produits de régime amaigrissants, «qu'il s'agisse de suppléments/compléments, livres, méthodes...», devrait, elle, être totalement bannie e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant