Taxe Tobin : la position de Paris gêne la finance française

le
0
L'association Paris Europlace, qui représente les acteurs de la place financière française, s'oppose à la mise en place d'une taxe sur les transactions financières «purement française»

La finance française est en émoi. Alors que le débat sur la taxe sur les transactions financières, la fameuse taxe Tobin, a rebondi en Europe ces derniers jours, l'association Paris Europlace s'inquiète ce dimanche. Au nom des acteurs qu'elle représente, c'est-à-dire les entreprises industrielles (y compris les PME), les sociétés d'assurance, les sociétés de gestion, les banques et les intermédiaires financiers, l'association indique dans un communiqué qu'elle s'oppose fermement à la mise en place d'une taxe financière qui, «si elle n'était pas européenne, affaiblirait l'économie française». Concrètement, la volonté de Paris de s'engager seule sur le sujet inquiète le monde de la finance. La France «n'attendra pas que tous les autres soient d'accord» pour mettre en oeuvre la taxe sur les transactions financières, a assuré Nicolas Sarkozy vendredi, sans toutefois préciser de calendrier.

Une taxe «inappropriée»

Alors que le président a une nouvelle fois fus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant