Taxe sur la plus value comment ça marche

le
0

Lorsqu'on réalise une vente immobilière, il arrive que l'on réalise un bénéfice par rapport au prix d'achat. Cette plus-value fait l'objet d'une taxe sauf dans certains cas particuliers.

Taxe sur la plus-value : explications

L'immobilier est un marché sur lequel les prix peuvent évoluer selon la période. Par ailleurs, l'environnement d'un quartier, d'une ville peuvent changer avec l'apparition de nouvelles structures, transports, commerces, etc. Lorsqu'on décide de vendre un bien immobilier, il est donc fréquent de réaliser une plus-value. Cela signifie que le prix de vente est supérieur au prix que l'on a investi autrefois dans son achat. Cette marge fait le plus souvent l'objet d'une taxe. Elle concerne aussi bien les transactions relatives à un appartement, une maison ou un terrain.

Le montant de l'impôt est de 34,5%, pour une résidence secondaire détenue depuis moins de trente ans.

Allègement de la taxe pour les terrains à bâtir

Soucieux de relancer la construction immobilière en France, le gouvernement a allégé le régime fiscal des plus-values réalisées à la suite de la vente d'un terrain à bâtir. Depuis le 1e septembre 2014, l'éventuel bénéfice réalisé est désormais exonéré d'impôt sur le revenu au bout de 22 ans de détention.

Surtaxe sur les plus-values de plus de 50 000€

Au contraire, la fiscalité a été durcie sur les plus-values de plus de 50 000€, depuis le 1e janvier 2013. Une surtaxe, variant de 2 à 6%, est appliquée. Mais là encore, les terrains à bâtir sont préservés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant