Taxe sur la palme : Djakarta suivra Kuala Lumpur

le
0

Commodesk - Après avoir ramené sa taxe sur les exportations d'huile de palme brute à 9% en novembre, et 10% pour les produits raffinés, l'Indonésie se dit prête à l'aligner sur le taux de son voisin et concurrent, la Malaisie.

Le taux indonésien évolue en fonction des cours de l'huile de palme, avec une baisse des droits de douane quand le produit perd de la valeur. L'oléine est par exemple taxée plus lourdement que l'huile, à 13%.

La Malaisie, en revanche, ne taxe pas les produits raffinés localement.

Kuala Lumpur taxera la palme brute exportée dans une fourchette de 4,5 à 8,5%, en fonction des cours mondiaux, contre 23% ces derniers mois, à partir de janvier 2013, afin de soutenir ses industriels.

La différence de prix subsistant ne justifierait plus de transporter les fruits du palmier bruts en Indonésie pour les transformer, d'après une analyse de l'agence Moody's. Actuellement, Wilmar, le principal transformateur de palme asiatique, réalise les deux-tiers de son raffinage en Indonésie. Les huileries indonésiennes estiment par la voix de leur association que le taux idéal serait le même de part et d'autre du détroit de Malacca.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant