Taxe sur la bière : les brasseurs inquiets

le
15
La dernière augmentation du droit d'accise de la bière, qui date de 1997, avait entraîné une baisse de 7% des ventes de bière.

Parmi les mesures présentées ce lundi matin dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, le gouvernement souhaite multiplier par près de 2,5 le droit d'accise sur la bière, une taxe qui s'applique sur la quantité d'alcool vendue. Cette hausse, qui devrait rapporter 480 millions d'euros à la Sécurité sociale selon le gouvernement, représente une «situation insoutenable» pour Pascal Chèvremont, délégué général de l'association des Brasseurs de France, qui compte 96 adhérents. «Aujourd'hui, on paie 337 millions d'euros et cela va passer à plus de 800 millions précise-t-il. Ce n'est pas en taxant ce produit qu'on va boucher le trou de la Sécurité sociale».

Sur les terrasses, «un demi à 2,50 euros va passer à trois euros», prévient le délégué général de l'association des Brasseurs de France. Dans les rayons des grandes surfaces «un pack de bière à 10 euros passera à 12 euros», précise-t-il. Résultat: «Les gens vont prendre une tournée, au lieu de deux, déplore Laurent Lutse, président de la fédération UMIH Cafés-Brasseries-Etablissements de nuit, qui représente 80.000 entreprises. Pire, ils vont davantage s'orienter vers les grandes surfaces pour s'acheter un pack de bière».

Menace de fermeture d'établissement

Du fabriquant au consommateur, en passant par le distributeur et les points de vente, «c'est donc la filière dans son ensemble qui va être touchée», alerte Laurent Lutse. Dans un contexte où le pouvoir d'achat est fragilisé, les syndicats redoutent une baisse de la consommation de la bière (un Français en consomme 30 litres par an en moyenne), et par conséquent, la fermeture d'établissements. «Sur les 450 entreprises du secteur, les brasseries qui ont récemment investi vont être grandement mises en difficulté», prévient Pascal Chèvremont qui estime à 20% la baisse du chiffre d'affaires pour les cafés et bistrots. La dernière augmentation de la taxe sur les brasseurs qui s'élevait à 36% en 1997, «s'était traduite par une baisse des ventes de 7%», a-t-il déclaré à l'AFP.

Pour faire face à l'interdiction de fumer dans les cafés, aux taxes sur les alcools forts et sur les softs drinks mises en place ces dernières années, la fédération UMIH Cafés-Brasseries-Etablissements de nuit a beaucoup travaillé sur la diversification des activités des cafetiers. «Nous nous réinventons pour devenir des lieux de convivialité en développant les cafés culture, des cafés de pays ou encore des cafés librairie», explique Laurent Lutse. Dans les zones rurales et les petits quartiers, les cafetiers vendent du pain, des billets de train ou font office de bureau de poste pour pouvoir se maintenir. Avec cette mesure, «c'est aussi la revitalisation du territoire qui est mise en danger», conclut Pascal Chèvremont.

LIRE AUSSI:

» Le gouvernement veut doubler la taxe sur la bière

» Les principales mesures fiscales du budget 2013

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titide le mardi 2 oct 2012 à 12:12

    Tout çà pour faire plaisir à Coca Cola apres la taxe sur les sodas !!moins de biere= plus de coca.de plus la bière est bonne pour la santé car peu sucrée !!!

  • titide le mardi 2 oct 2012 à 12:09

    en terrasse le demi à 3 euros;prix de revient:moins de 50 centimes;ce sont les bistrot qu'il faut taxer !!!!le café à 1,40 euros: prix de revient: 20 centimes.

  • titide le mardi 2 oct 2012 à 12:06

    Pourquoi taxer la bière et pas les alcools forts qui font des ravages parmi les jeunes.Les ventes de vodka explosent depuis quelques années.On pourrait aussi taxer le vin qui se vend de plus en plus cher.

  • nayara10 le mardi 2 oct 2012 à 12:03

    Il Faudrait TAXER nos Voyou$ !!!!.A cette vitesse ,on ne sortira que la nuit,pour ne pas se faire controller notre Livret de TAXES et d'Impôts..

  • coche123 le mardi 2 oct 2012 à 10:49

    entre la baisse de la consommation et les pertes d'emploi le résultat sera simplement de trouver une nouvelle taxe pour combler le manque à gagner. Prochaine cible le cidre. Puis l'orangina. Puis les eaux gazeuses. Puis les eaux plates. Puis ...????

  • jean.coq le mardi 2 oct 2012 à 10:13

    A l'heure actuelle le droit d'accise sur la biere est de 2,75 EUR par degré d'alcool et hectolitre, soit 0,1375 EUR part litre de biere à 5%. Pour un verre nous avons donc 0,0275 EUR. Le doublement à 5,50 nous donneras 0,055 EUR par verre de biere. Les cafetiers veulent avec cela faire passer le prix de 2,50 à 3,00 EUR le verre. Alarte, alerte ...

  • lextrat le mardi 2 oct 2012 à 10:11

    Il y a beaucoup plus de calorie dans une bière que dans un soda! regardez sur l'étiquette. Et puis si le chiffre de 30 l est juste, c'est une moyenne qui comprends enfant, personnes âges etc... ne faite pas la technique de l'autruche. La malnutrition est un problème de société et c'est la sécu qui paye.

  • jean.coq le mardi 2 oct 2012 à 09:58

    A Nunich la mesure (Mass) fait tout juste UN LITRE

  • jean.coq le mardi 2 oct 2012 à 09:57

    daiine07. 30 litres de biere par an, toutes personnes confondues, c'est vraiement peu. Cela fait une moyenne de 8,22 centilitres par jour. Allez donc faire un petit tour a Munich

  • M8773901 le mardi 2 oct 2012 à 09:03

    la bière n'est PAS mauvaise pour la santé. En quantité raisonnable du moins. Encore une taxe qui touche principalement les couches les plus basses de la société. Pas de taxe sur les vins a 50€ ou les champagnes? Bizarre!