Taxe à 75%: le foot pro boycotte le ministère mais parlera avec Hollande

le
0
Taxe à 75%: le foot pro boycotte le ministère mais parlera avec Hollande
Taxe à 75%: le foot pro boycotte le ministère mais parlera avec Hollande

Les différentes composantes du football professionnel ont annoncé mercredi qu'elles suspendaient leur participation à une commission mise en place par le ministère des Sports, pour protester contre le projet de taxation à 75%, jugé «injuste et discriminatoire».

Dans une déclaration commune, la Ligue de football professionnel (LFP) et les syndicats du football français estiment qu'ils n'ont «aucune raison de continuer à participer» à une commission sur la compétitivité du football alors que le gouvernement «refuse de les écouter».

En revanche, les patrons des clubs professionnels ont confirmé qu'ils seraient bien présents au rendez-vous fixé par le président de la République, le jeudi 31 octobre. Les dirigeants du football français, vent debout contre la taxe à 75% adoptée par l'Assemblée nationale la semaine dernière, vont avoir l'occasion de transmettre leurs griefs au chef de l'Etat. François Hollande a décidé de les recevoir, a fait savoir la Fédération Française de Football (FFF). Cette rencontre «à la demande du président de la FFF», Noël Le Graët par ailleurs ancien élu socialiste, aura «pour finalité d'analyser la situation économique du secteur et d'échanger sur des pistes de travail prioritaires pour l'avenir du football français», précise le communiqué de la Fédération.

L'annonce de cette rencontre ne tombe pas tout à fait par hasard. Elle intervient la veille d'une assemblée générale extraordinaire de l'Union des clubs professionnels de foot (UCPF), programmée jeudi à Paris, pour protester contre la taxation des joueurs percevant plus d'un million d'euros annuels. Parmi les mesures de protestation envisagées figurent entre autre un lock-out, une grève des patrons de clubs de Ligue et de Ligue 2. Une éventualité sur laquelle s'était exprimée la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, cette dernière estimant qu'un tel mouvement ne «serait pas compris» des Français. Des experts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant