Taxe à 75 % : entre 100 et 110 joueurs de foot concernés

le
7
À l'heure où les déficits des clubs hexagonaux se creusent, cette nouvelle ponction devrait ainsi accélérer la fuite des talents vers l'étranger.

Les clubs professionnels français, qui mettaient en avant leur statut de PME pour échapper à la taxe de 75 %, en sont donc pour leurs frais. La volonté du premier ministre Jean-Marc Ayrault de prélever toutes les entreprises versant des salaires supérieurs à un million d'euros annuel menace sérieusement leur avenir sur la scène européenne. Entre 100 et 110 joueurs, répartis dans douze clubs de L1, sont concernés par le nouveau dispositif. «On étrangle les clubs! Avec ce coût du travail délirant, la France va perdre ses meilleurs joueurs, nos clubs verront leur compétitivité en Europe plonger et l'État y perdra ses meilleurs contribuables. C'est une opération "perdant-perdant"», a violemment réagi Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP).

À l'heure où les déficits des clubs hexagonaux se creusent - les clubs de L1 ont perdu plus de 60 millions d'euros de pertes en 2011-2012 -, cette nouvelle ponction devrait ainsi accélérer la fuite des talents vers l'étranger. Et donc contribuer à la paupérisation d'une filière «qui porte 25.000 emplois indirects et 5000 directs», dixit Jean-Pierre Louvel, le président du syndicat des clubs (UCPF). «Le cercle vicieux est engagé. Les bons footballeurs partiront à l'étranger, les stades vont se vider et les diffuseurs télé arrêteront de surpayer un spectacle qui ne vaudra plus grand-chose», a lancé Michel Seydoux, le président de Lille. Un cri de Cassandre. À l'exception du PSG qui évolue sur une autre planète financière depuis son rachat par QSI, les clubs français s'infligent ainsi déjà une cure d'austérité (notamment en procédant à des ajustements sur leur masse salariale) pour tenir le choc dans un contexte économique dégradé et marqué par la baisse de leurs recettes.

Différentiel de compétitivité

La taxation de 75 % sur les hauts revenus devrait donc encore accentuer le différentiel de compétitivité fiscale et sociale existant déjà entre les clubs français et européens. Publiée en mars 2012, une étude UCPF-Eversheds établissait ainsi un comparatif sur le coût du travail. Pour un salaire annuel brut de 1,80 million d'euros, un club français doit débourser 500.000 euros de plus en charges patronales. Soit 11 % de plus qu'un club anglais (et 21 % de plus que les clubs italiens, espagnols et allemands). Pour ce même salaire annuel de 1,80 million d'euros, un joueur évoluant en France percevra un net de 710.000 euros contre 886.000 euros pour un joueur évoluant en Angleterre, soit 25 % de plus (comme en Allemagne ou en Espagne, et même 35 % de plus en Italie).

Frédéric Thiriez a chiffré le surcoût de la nouvelle taxation à 82 millions d'euros pour les pensionnaires de L1: «soit une augmentation brutale des charges de 30 %». Même si ses modalités d'application n'ont pas été clarifiées, la surtaxe devrait en fait s'élever à 45 % de la fraction du salaire supérieur à 1 million. De quoi engendrer un surcoût de 30 millions par an pour le PSG, dont 6,3 rien que pour Ibrahimovic. De leurs côtés, l'OM et l'OL pourraient devoir verser respectivement 8,9 millions d'euros et 6,7 millions de charges supplémentaires par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Kaput le mercredi 3 avr 2013 à 10:57

    Dîner de c.on... et sport de c.on

  • muck12 le mercredi 3 avr 2013 à 10:56

    enfin une bonne solution voir tous ces K ça suffit

  • Kaput le mercredi 3 avr 2013 à 10:55

    "Écoutez-le, le c.on, il se prend deux buts pendant la première mi-temps et il dit que c'est pas encore perdu, c'est des guignols, les Auxerrois, des petite b.ites, des j'en f.outres...- Ah oui ? Et qui c'est qui s'est fait déchirer la semaine dernière à Bordeaux, c'est Auxerre peut-être ? Dans le c.ul l'OM dans le c.ul-ul-ul, dans le c.ul !- Va te faire f.outre, tiens !- Toi aussi, va te faire f.outre ! Oh, mais quel con.nard celui-là,... aux chio.ttes l'OM !... haha,... quel con.nard..."

  • ppetitj le mercredi 3 avr 2013 à 10:30

    Et les "artistes" eux seront exonérés...Exception culturel francaise ou parce que la majorité d"entre-eux vorent à gauche.

  • jyth01 le mercredi 3 avr 2013 à 10:10

    On est en plein dans le nivellement par le bas, en raison de la stupidité des socialistes. Il ne sont pas au niveau intellectuel des Allemand, et n'ont pas compris que l'argent ne sera plus ni investi ni dépensé en france. Donc pertes d'emplois partout, commerces artisanat industrie, etc... Les catastrophes dans tous les domaines en ex URSS ne leur ont pas servi de leçon

  • a.duboi1 le mercredi 3 avr 2013 à 09:31

    Le foot français vit au dessus de ses moyens IL veut se comparer aux autres pays européens mais le nombre de spectateurs en france est 2 à 3 fois moindre.Il n'y a aucune raison que les footeux ne paient pas d'impôts

  • M9810937 le mercredi 3 avr 2013 à 09:27

    De quoi parle-t-on ??!!... quelques sportifs et d'un milieu qui vit au dessus de ses moyens...... pensez vous aux patrons à leurs usines, à nos emplois ? : on s'en fou ?!! Perdre un joueur de foot ce n'est pas grave, perdre un patron et son entreprise çà l'est !