Taux: une tension paradoxale sur Bunds/OAT avant réunion BCE

le
0

(CercleFinance.com) - Les derniers chiffres US ne sont pas bons mais les T-Bonds se dégradent sensiblement avec +4Pts sur la maturité 2026, à 1,862%, peut être à cause d'un retour de l'appétit pour le risque, avec un Dow Jones qui flirte avec les 17.000Pts.

Il n'y a pourtant pas de quoi s'enthousiasmer pour les action avec des stocks des grossistes qui gonflent de +0,3% tandis que les ventes ont chuté de -1,3% au mois de janvier, trahissant une stagnation de la consommation aux USA.

En Europe, le rouge domine également sur les dettes d'état avant une intervention de la BCE qui de l'avis général devrait être 'musclée' afin de résoudre comme par enchantement toutes les problématiques de déflation, de croissance anémique et balayer les questionnements du début de l'année concernant l'efficacité de l'action des banques centrales.

La BCE abaissera probablement son taux de rémunération des dépôts de 10 points de base, à -0,4% (mais le marché espère -0,2%) et renforcera son programme d'achat d'actifs (à 70MdsE contre 60MdsE depuis le 9 mars 2015).

Les gérants espèrent également un élargissement du périmètre des actifs éligibles au 'QE' (incluant les créances d'entreprises), le gisement d'emprunts offrant une rémunération positive s'épuisant rapidement avec des rendements négatifs sur des maturités allant jusqu'à 9 ans en Allemagne et 7 ans en France.

Les Bunds affichent une tension de 6,5Pts de base à 0,242%, les OAT reprennent 5Pts à 0,545%, le '10 ans' néerlandais +5,5 à 0,358%.

La palme de la plus forte dégradation revient aux Gilts britanniques qui repassent de 1,385 à 1,475%.

Cela va mieux pour les dettes périphériques avec une détente de -1 à -1,5Pts de base sur les 'bonos' espagnols à 1,57% et les BTP italiens à 1,412%... et un '10 ans' portugais inchangé à 2,995%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux