Taux: tout se passe comme si la FED n'avait rien publié.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires européens avaient accusé le coup des 'minutes' de la FED ce matin (avec une tension de 5 à 6Pts en moyenne) mais ils ont rapidement effacé leurs pertes initiales et semblaient très sereins en clôture ce jeudi, n'enregistrant que des variations infinitésimales par rapport à mercredi soir.

Le T-Bonds qui s'étaient dégradés jusque vers 1,875% mercredi soir en terminent vers 1,84%, un niveau très proche de celui affiché avant le communiqué de la FED.

La FED avertit les marchés qu'ils ont enterré trop vite le scénario d'une hausse de taux mi-juin: si ce prochain FOMC semble trop proche pour annoncer un tour de vis, celui de fin juillet pourrait être décisif, à conditions que les chiffres économiques traduisent une réelle vigueur de l'économie US et un renforcement de l'inflation.

De ce côté ci de l'Atlantique, les Bunds finissent inchangés à 0,17%, les OAT à 0,51%.

Plus au sud, les BPT italiens se 'tendent' d'1Pt à 1,495%, même écart mais à la baisse sur les 'bonos' espagnols à 1,5950%.

Enfin, calme plat sur les 'Gilts' britanniques, inchangés à 1,44% (qui s'étaient fortement dégradés la veille suite à la publication d'un sondage donnant le 'Brexit' largement perdant).

Les opérateurs n'ont pas affiché d'émotion lors de la parution des indicateurs 'macro' US cet après-midi: les traditionnels chiffres hebdomadaires du chômage du jeudi ressortent en recul de -16.000 à 278.000.

La surprise vient de l'indice 'Philly FED' de la Fed de Philadelphie qui se dégrade à -1,8 contre -1,6 alors qu'il était anticipé en hausse vers 3,5.

L'indicateur conjoncturel avancé du Conference Board pour avril ressort à +0,6% après +0,3% et une stabilité en mars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux