Taux: 'stay in EU' tenu pour acquis, les rendements grimpent

le
0

(CercleFinance.com) - Priorité au risque et même au 'full risk-on' sur le compartiment devises et actions.

Pour les marchés, l'affaire était pliée dès 11H ce jeudi matin : le 'Bremain' était donné gagnant par Ipsos à 52/48 avant que l'institut 'Populus' ne crédite vers 13H le 'stay' d'une victoire écrasante et sans appel de 55 contre 45 (jamais un tel écart n'a été démenti lors d'un dépouillement outre-Manche).

L'euphorie liée au 'Brexit' a fait dégringoler les 'primes de risque' et encouragé une rotation sectorielle au détriment des emprunts d'état.

Les T-Bonds se retendent de 4Pts de base à 1,73% et repassent au-dessus des 1,7% pour la 1ère fois depuis le 3 juin.

Les Bunds décrochent d'autant avec +4Pts à 0,980% et les OAT font de même à 0,462%.

Logiquement, ce sont les 'Gilts' qui subissaient les plus lourds dégagements à 1,3840 contre 1,313%.

Les 'bonos' espagnols finissent inchangés à 1,5% à 48H de législatives qui s'annoncent encore indécises.

Les BTP italiens se détendent de -2% à 1,34% et le '10 ans' portugais de -2,5Pts à 3,133%.

Dans l'euphorie du maintien anticipé du Royaume Uni dans l'UE, les chiffres macro sont passés quasi inaperçus, et cela valait mieux car l'indice PMI flash composite de Markit dans la zone euro se replie de 53,1 en mai à 52,8 en juin, son plus bas niveau depuis janvier 2015...

L'activité du secteur privé français recule pour la première fois depuis quatre mois en juin, d'après l'indice flash composite qui passe de 50,9 à 49,4 (sous le seuil technique expansion/récession des 50).

Le PMI Composite allemand ressort à 54,1 contre 54,2 (plombé par les services) malgré l'accélération du secteur manufacturier à 54,2 contre 52.

Aux Etats Unis, les chiffres du jour apparaissent plus positifs: une embellie se dessine sur le marché du travail américain avec -28.000 inscriptions hebdomadaires au chômage et un total inférieur à 259.000, le PMI 'Markit' manufacturier se redresse de 50,7 vers 51,4, grâce aux exportations (d'armes).

Un bémol cependant avec la chute inattendu de -6% des ventes de logements neufs en juin aux Etats Unis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux