Taux: statu-quo ce vendredi, légère détente sur la semaine.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés obligataires européens se sont montrés relativement sereins face à l'échec des négociations concernant un compromis permettant d'éviter un 'brexit' (alors qu'une majorité de britanniques se prononce maintenant en faveur d'une sortie de l'UE).

La Grèce complique le dossier en mettant la question des réfugiés sur le devant de la scène.

Les pourparlers ont été interrompus cet après-midi et reprendront ce soir: les points de vue apparaissent très éloignés de part et d'autre de la Manche.

Sur le front des données macroéconomiques européennes, les prix à la production en Allemagne ont baissé de 2,4% en rythme annuel le mois dernier après, déjà, un repli de 2,3% en décembre.

Les Bunds allemands se détendent symboliquement de 1,5Pt de base à 0,21%, les OAT de -2Pts à 0,566% (soit -8Pts de base sur la semaine écoulée).

Les taux grecs se dégradent sensiblement ce vendredi avec une hausse de +18Pts de base à 10,87%... mais sur la semaine, le bilan est positif avec -75Pts de base.

Outre Atlantique, les T-Bonds sont quasi stables (-1Pt de base à 1,75%) et réagissent peu à la publication de l'indice des prix à la consommation (CPI) qui ont stagné en 'séquentiel' au mois de janvier mais progressent de +2,2% en rythme annuel d'après le Département du Travail.

Cette absence d'inflation en janvier laisse toutefois penser que la Réserve fédérale américaine devrait maintenir à court terme le taux de ses Fed Funds dans une zone allant de 0,25%-0,50%.

Si une hausse de taux semble exclue début mars, les avis sont plus partagés concernant le mois de juin.

Au japon, le rendement du '10 ans' se rapproche du niveau 'zéro' : il s'établit à 0,01% contre 0,02% jeudi et 0,08% lundi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux