Taux: stabilité OAT, volatilité Bunds + Portugal et Japon.

le
0

(CercleFinance.com) - L'embellie à Wall Street (+1,5% à mi-séance) et l'envolée du baril de +11% sur le NYMEX (vers 29$) occasionne une décrue de l'aversion pour le risque... et donc une vague de prise de bénéfices sur les placements 'de sécurité'.

Les T-Bonds US qui affichaient un rendement plancher de 4 ans à 1,535% jeudi après midi, se retendent de +7Pts de base à 1,735% (par rapport à la clôture, sinon, cela fait +20Pts par rapport au 'plus bas' annuel.

En Europe, les Bunds corrigent également -et très nettement- avec +9Pts de base à 0,266%.

Les OAT et le '10 ans' belge, toujours inséparables, se dégradent de 6Pts de base 0,65%.

Après une semaine de tensions symétriques sur les dettes périphériques, le mécanisme s'inverse et les 'bonos' se détendent de 5Pts à 1,735% (à parité avec les T-Bonds US) et les 'BTP' italiens de -7Pts à 1,6450%.

Sur la semaine, le '10 ans' portugais affiche +65Pts de base et c'était le double (+135Pts) en matinée.

Pour l'anecdote, les OAT françaises finissent inchangées sur la semaine et les Bunds se détendent de -3,5Pts de base.

La volatilité demeure étourdissante sur le '10 ans' portugais qui a vu son rendement s'envoler de +35Pts à 4,26% avant de rechuter symétriquement de -33Pts à 3,58%: 68Pts d'écart dans la même séance... de quoi se faire détruire dans les 2 sens !

Le tour d'horizon européen ne serait pas complet sans le '10 ans' grec qui finit stable ce vendredi mais affiche +180Pts sur la semaine.

Cette séance de vendredi restera également marquée par un scénario assez singulier: alors que la bourse de Tokyo plongeait de -4,8%, le '10 ans' japonais n'a nullement profité d'une rotation sectorielle au détriment des actions, bien au contraire puisque le rendement est passé de 0,01% à 0,08%.

Les chiffres 'macro' du jour n'ont pas vraiment impacté la tendance : les 'stats' US du jour alternent le bon et le moins bon.

Les ventes de détail progressent de +0,2% (comme au mois de décembre (après révision) et de +0,6% hors auto.

En ce qui concerne l'indice de confiance des consommateurs du Michigan, c'est plutôt décevant : il ressort à 90,7 en estimation préliminaire, en recul de 1,3 point par rapport à l'estimation finale de janvier (92Pts) alors que le consensus tablait en moyenne sur 92,7.

Les prix à l'importation ont sans surprise chuté de -1,1% en janvier et de -0,2% hors énergie.

En zone Euro, la croissance est ressortie comme prévu à +0,3% au 3ème trimestre, ce qui valide l'objectif d'une hausse de +1,5% du PIB dans l'Eurozone en 2015.

La production industrielle a en revanche reculé de 1% en décembre comparé à novembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux