Taux: spectaculaire embellie en Italie et en Espagne.

le
0

(CercleFinance.com) - La forte remontée des indices boursiers aurait dû refléter un phénomène de rotation sectorielle: le retour du 'risk on' aurait dû conduire à une tension des rendements des bons du Trésor les plus 'robustes' mais c'est le contraire qui s'est produit à deux exceptions notables: les T-Bonds se sont retendus de 3Pts à 1,463% et le 'Gilts' britanniques (+5Pts vers 0,985% après une dégradation par Fitch).

L'agence Standard & Poors avait dégradé de 2 crans la veille la note britannique de 'AAA' à 'AA', sans aucun conséquence négative pour les Gilts qui s'étaient spectaculairement détendus de -15Pts de base d'un coup.

Les opérateurs sanctionnent davantage les incertitudes du calendrier du 'Brexit' que la sévérité des agences.

Manuel Valls depuis l'assemblée nationale a exhorté David Cameron à activer l'Art-50 de la Constitution européenne... mais le 1er ministre britannique semble vouloir faire trainer le processus jusque vers le 9 septembre et l'entrée en fonction de son successeur (gros suspens sur le nom du futur patron du parti conservateur).

Les T-Bonds US se dégradent à la marge après parution de la 3ème et dernière estimation du PIB américain pour le premier trimestre: le Département du Commerce l'a revu à +1,1% contre +0,8% précédemment.

L'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board a pour sa part notablement augmenté ce mois-ci en rythme séquentiel, passant de 92,4 à 98 points, alors que le consensus des économistes pariait sur une progression plus modeste autour de 93,1 points... mais l'enquête avait été bouclé avant le 'Brexit' et la chute des marchés.

Pour en revenir à la fermeté de la plupart des marchés obligataires européens, de nouveaux planchers historiques en terme de rendement ont été inscrits sur nos OAT à 0,242% contre 0,301% la veille (-6Pts).

Stabilité au Danemark à 0,123% et en Allemagne à -0,11%.

Spectaculaire embellie sur les BTP italiens (-12Pts de base à 1,33%) alors que la banque centrale italienne pourrait participer à la recapitalisation de certaines banques en grande difficulté.

Progression encore plus spectaculaires des 'bonos' espagnols (-14Pts de base à 1,31% (ils doublent les BTP) alors que les investisseurs parient Mariano Rajoy parviendra à se constituer une majorité et imposera le retour de la discipline budgétaire en Espagne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux