Taux: somnolence généralisée, nette détente taux longs grecs

le
0

(CercleFinance.com) - Journée calme, cela devient un véritable Leitmotiv, en l'absence de tout stimulus (pas de 'stats', pas de prise de parole d'un banquier central) tandis que les facteurs d'incertitude (Brexit, législatives en Espagne, quasi faillite de la Grèce, etc.) semblent profondément enfouis dans le subconscient du marché obligataire.

Une hausse de taux par la FED en juin ne fait même plus partie des hypothèses, malgré le relèvement des prévisions de croissance de la FED d'Atlanta (de +1,7% à +2,2%).

Les T-Bonds US se détendent à la marge vers 1,74% (contre 1,7550% mardi), ce qui réduits symboliquement le 'spread' avec le Bund (inchangé à 0,12%) à 162Pts de base.

L'OAT française toujours recherchée se détend de -1Pt à 0,475%, même écart sur les 'bonos' espagnols revenus à 1,60 contre 1,61% tandis que les BTP italiens effacent 2Pts à 1,4740 contre 1,494%.

Le 'spread' entre 'bonos' et 'Bund' reste voisin de +150Pts de base sur le '10 ans' et de +113 par rapport aux OAT (inchangé sur 24H).

La 'performance du jour' reste -et de loin- à mettre au crédit du '10 ans' grec qui voit son rendement se détendre de 7,8350 vers 7,475% (-36Pts de base en 24H et -160Pts de base depuis fin avril/début mai) alors que le scénario d'une réduction de la dette grecque rassemble un large consensus... même si l'Allemagne continue de clamer qu'elle ne veut pas en entendre parler et qu'il n'est pas question de faire de cadeau à Athènes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux