Taux: plusieurs stats US plaident pour que la FED temporise.

le
0

(CercleFinance.com) - Après 4 séances de stagnation, les T-Bonds US optent pour une légère détente de -1,5Pt à 1,561% après la publication d'une rafale de statistiques, dont la dernière -chronologiquement- a constitué une vraie déception... et un accroc sévère dans le scénario d'une hausse de taux en septembre (qui paraît désormais exclue, sauf NFP miracle demain avec +250.000 et plus).

L'ISM manufacturier américain chute de -3,2Pts, à 49,4 contre 52,6 en juillet, alors que les économistes l'attendaient peu changé autour de 52.

Le sous-indice des nouvelles commandes a chuté drastiquement de -7,8 points à 49,1, tandis que celui de l'emploi a reculé à 48,3 contre 49,4 en juillet.

Ces indices témoigneraient d'une contraction de l'activité du secteur industriel, une mauvaise nouvelle corroborée par le repli de l'indice de productivité au T2 (voir plus loin).

A la veille du 'NFP', pas de surprise du côté du chômage hebdo le chômage hebdo qui s'établit à 263.000 (contre 264.000), quasi inchangé.

Les Bunds n'ont en revanche guère réagi aux chiffres US, sinon par une détente très symbolique de -0,005% à -0,0680 contre -0,063%.

Même type d'écart à peine décelable sur les OAT à 0,17760 contre 0,1830% (le '10 ans' belge affichant un score inchangé de 0,1820%).

Le cycle de dégradation s'est accéléré sur les 'bonos' (+5,5Pts de base à 105,6%), lesquels affichaient 0,9350% lundi.

La situation politique qui demeure incertaine avec un nouveau report de l'investiture de M.Rajoy en Espagne semble indisposer les investisseurs.

Les BTP italiens rajoutent également près de +4Pts à 1,1830%.

Le Portugal s'en sort mieux une fois encore avec une tension symbolique de +0,05Pts à 3,053%.

Les PMI de l'Eurozone confirment pourtant que la croissance du secteur manufacturier a perdu de la vitesse au mois d'août.

L'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone s'est en effet replié à 51,7 le mois dernier contre 52 en juillet, après une estimation 'flash' qui était ressortie à 51,8.

En France et en Italie, le PMI chute de respectivement à 48,3 (contre 48,6) et 49,8 (contre 51,1).

Le Royaume Uni sort du lot avec un bond inattendu de +5Pts de l'ISM manufacturier à 53,3%, une hausse mensuelle d'ampleur historique.

Un rebond spectaculaire accueilli avec sang froid par la 'City' avec des 'Gilts' se dégradant légèrement de 0,64 vers 0,67%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux