Taux: petite dégradation en Europe, mais sans volume probant

le
0

(CercleFinance.com) - La prestation de Janet Yellen avait laissé les marchés obligataires de marbre vendredi, la 'mise au point' de Richard Fischer (vice-président de la FED) avait suscité un peu plus d'émotion, et une petite tension des T-Bonds vers 1,62% en fin de séance vendredi.

Mais nous assistons à un retour à la case départ ce lundi avec une détente de 4Pts à 1,58% (contre 1,578% il y a 8 jours).

Les revenus des ménages américains sont ressortis en hausse de +0,4% en juillet et des dépenses en progression de 0,3%, des chiffres conformes aux attentes, qui semblent satisfaire Wall Street et qui soutiennent également les T-Bonds.

Un paradoxe évident car ce sont des 'stats' plutôt robustes et de nature à entretenir le suspense sur une hausse de taux par la FED dès le 21 septembre prochain: on ne peut se réjouir d'une chose et de son contraire.

En Europe, les OAT terminent cette séance de lundi inchangés à 0,165%... autrement dit, 6 séances pour rien). La France

Les Bunds se dégradent en revanche de 3,5Pts à -0,44%, ainsi que les BTP italiens et les 'bonos' espagnols à 1,46% et 0,95% respectivement.

Des variations sans grande signification en l'absence de traders londoniens (la 'City' était congé ce lundi).

Plus loin de nous, le '10 ans' japonais se sont retendus de 2Pts à -0,066% contre -0,0850% vendredi alors que H.Kuroda s'est engagé ce weekend à dégainer le 'bazooka' monétaire pour combattre les pressions déflationnistes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux