Taux: petite dégradation avec série de 'stats' robustes.

le
0

(CercleFinance.com) - Cette séance de lundi semble avoir illustré le scénario le plus classique: les actions montent (l'appétit pour le risque augmente), les placements de sécurité reculent.

Le CAC40 et l'Euro-Stoxx50 sont allés tester leur zénith estival, les bons du Trésor se sont légèrement dégradés (de +2Pts pour le Bund à 0,025%, de +1,5Pt pour nos OAT à 0,3010%, de +1,7Pt pour les BTP italiens à 1,456%).

Les chiffres du jour étant plutôt 'robustes', une dégradation de l'obligataire se justifie également d'un point de vue technique.

'Les signes de raffermissement de la croissance ainsi que l'intensification des tensions inflationnistes devraient rassurer les décideurs', estime Chris Williamson, chief business economist à IHS Markit.

Très concrètement, le PMI manufacturier français s'est redressé à 51,3 contre 49,7 en septembre, les services ressortent par contre en repli à 52,1 contre 53,3, le PMI allemand s'envole de +3Pts vers 55,1, le PMI de l'Eurozone progresse globalement de +1,1Pts à 53,7, son meilleur niveau depuis décembre 2015.

L'indice PMI Markit des Etats-Unis accélère au mois d'octobre, à 53,2 en estimation 'flash' ce mois-ci, contre 51,5 en septembre (c'est mieux que prévu).

Wall Street affichant de +0,5 à +0,8%, il n'est pas non plus étonnant de voir les T-Bonds consolider et le rendement se tendre symétriquement de +2,7Pts à 1,765%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux