Taux: nette détente sur T-Bonds, hausse modeste des Bunds.

le
0

(CercleFinance.com) - La débâcle boursière qui s'abat sur Wall Street provoque cette fois-ci un véritable appel d'air en faveur des T-Bonds qui bénéficient à plein de la vague d'aversion pour le risque: le bons du Trésor US se détendent de -7Pts de base à 2,015% et ils ont même affiché jusqu'à -10% et un rendement plancher de 1,995% peu après la publication de plusieurs statistiques US négatives et qui repoussent brusquement les anticipations de prochaine hausse de taux par la FED de mars à juillet prochain.

Les ventes de détail ont reculé de -0,1% en décembre, alors que Wall Street affirme que la croissance américaine revient, portée par le consommateur -le grand bénéficiaire de la baisse du pétrole (hors carburants et énergie, les ventes de détail ressortent 'flat').

Wal Mart vient par ailleurs annoncer la fermeture de 269 magasins dans le monde ce vendredi.

L'indice Empire State, baromètre de l'activité industrielle dans la région de New York connait un décrochage de -13,2Pts, de -6,2 vers -19,4: c'est le pire score observé depuis avril 2009.

La production industrielle des Etats-Unis a baissé de 0,4% en décembre 2015, toujours selon la Réserve fédérale, soit 4 fois plus qu'attendu.

Les prix à la production ressortent à +0,2% en rythme annuel, mais à -0,1% en donnée 'brute' (les prix à l'import avaient chuté de -1,2% la veille).

Les stocks sont en repli de -0,2% et pour finir sur une bonne nouvelle, la confiance des consommateurs américains à rebondi de +0,7% à 93,3.

Peu de chiffres marquants en Europe et c'est le plongeon des actions et du pétrole qui continue d'alimenter des 'achats de précaution'. Mais nous sommes loin de constater un arbitrage massif et la détente des taux n'est clairement pas proportionnelle au 'sell-off' observé sur les actions.

Les Bunds et les OAT progressent à la marge, et il leur est souvent arrivé de grimper plus nettement alors qu'il ne se passait rien de particulier sur le CAC ou à Wall Street, ou sur les matières premières.

Les Bunds et des OAT grappillent quelques fractions: leur rendement se détend symétriquement de 3Pts (à 0,476%) et 3,5Pts (à 0,878%). Les 'bonos' espagnols se détendent plus nettement de -4,5Pts à 1,7340% et ce sont les BTP italiens qui stagnent à 1,565% ce vendredi.

Notons que les BTP finissent la semaine inchangés, malgré la chute de -3% de Milan, et les Bunds se détendent de seulement 4Pts d'un vendredi sur l'autre alors que le DAX plonge de -3,1%.

La meilleure performance du jour et de la semaine est à mettre au crédit des 'Gilts' britanniques avec -8Pts de base ce vendredi et -12Pts sur la semaine (de 1,772 à 1,652%), devant les T-Bonds US qui se détendent de -8Pts en hebdo.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant