Taux: nete détente sur fond de ralentissement de croissance.

le
0

(CercleFinance.com) - Nette détente sur les marchés obligtaires après que James Bullard (un des bars droit de Janet Yellen) se soit prononcé en faveur du report d'un prochain tour de vis monétaire de la FED (le marché calcule ou espère que cela n'interviendra pas avant le second semestre 2016).

Les T-Bonds repassent sous les 1,80% (-4Pts à 1,78%), les Bunds affichent -5Pts à 0,22% et les OAT se détendent de 0,65% vers 0,581%, le '10 ans' belge de -7Pts également à 0,553%.

Les BTP italiens reviennent de 1,603% vers 1,55% et les 'bonos' espagnols se détendent également de 4Pts à 1,70%.

La meilleure performance 'relative' du jour revient au '10 ans' japonais dont le rendement a chuté de plus de moitié, de 0,05% vers 0,02% alors que les exportations japonaises ont chute dé -12,9% en janvier et se contractent fortement vis-à-vis de la Chine.

L'autre argument en faveur d'une détente des taux, c'est l'abaissement à quelques d'intervalle des prévisions de croissance mondiale de Moody's et de l'OCDE.

Pour l'OCDE, c'est la 2ème réduction en trois mois: l'estimation est ramenée à +3% contre +3,3% (Moody's ayant abaissé la sienne de 3 à 2,5% mais pour les seuls pays du 'G-20'); pour 2017, l'objectif est également réduit de 0,3Pt et ramené de +3,6% à +3,3%.

La dégradation est plus prononcée pour les économies émergentes exportatrices de matières premières.

Les Etats-Unis ne sont pas épargnés puisque la croissance 2016 est nettement réduite, de 2,5% vers 2%.

La France s'en sort presque avec -0,1 point à 1,2%, mais c'est loin des +1,5% de croissance attendu par le gouvernement.

Assez paradoxalement et en dépit de très mauvais chiffres d'import et d'exports en janvier, l'OCDE maintient inchangé se prévision pour la Chine (à +6,5%) mais révise fortement à la baisse celle du Brésil, qui subirait une récession -4% (contre -1,2% estimé précédemment) en 2016 alors que le pays est en pleine année olympique.

Les indicateurs économiques US du jour ont été jugés assez neutres: le Département américain du Travail a dénombré 7.000 inscrits en moins (à 262.000, c'est moins que prévu) au indemnités chômage lors de la semaine close le 13 février.

L'activité industrielle s'est raffermie au mois de février puisque l'indice de la Réserve fédérale de Philadelphie est passé de -3,5 en janvier à -2,8 en février, alors que les économistes l'anticipaient en moyenne à -3; enfin, les indicateurs avancés US affichent une hausse de +0,2%.

Très attendue également, la publication des stocks de pétrole témoigne d'un accroissement de +2,1Mns de barils, déjouant le pronostic d'une baisse mi-février... et l'Arabie Saoudite fait savoir que si elle maintiendra sa production inchangée, elle ne compte pas la réduire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux