Taux: les T-Bonds US affichent de nouveaux records annuels.

le
0

(CercleFinance.com) - La Fed s'est conformée aux attentes des marchés, elle a bien annoncé une hausse 25Pts de son taux directeur (à 0,75%) mais elle a surtout laissé entrevoir 3 nouveaux tours de vis en 2017 (au lieu de 2 anticipés initialement.

Les marchés obligataires avaient largement intégré un tel scénario mais ils accusent néanmoins le coup car selon la FED, 'l'économie est sur de bons rails'... mais l'inflation pourrait bien devancer les attentes.

La FED pourrait porter les taux autour de 1,5%' d'ici fin 2017 selon Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Banque mais c'est peut-être 1,75% qui se profile sous 12 mois.

Les taux longs US se tendent dans le sillage du chiffre de l'inflation aux Etats-Unis en novembre, laquelle s'élève à +1,7% sur 12 mois (et +0,2% par rapport à octobre, alors que la FED tablait hier soir sur +1,5% à fin 2016).

Des records de rendement sont battus toutes échéances confondues: le '2 ans' s'inscrit à 1,3% (niveau proche du '10 ans' britannique), le '10 ans' s'inscrit à 2,60% et le '30 ans' (la référence en matière de prêts immobiliers) grimpe au contact des 3,20%.

Même sans les chiffre de l'inflation, il y avait matière à s'alléger avec l'accélération sur les indices 'Empire State' (+7,5Pts de +1,5 à +9) et surtout le 'Philly Fed' (+14Pts à 21,5) pour décembre.

Le chômage hebdo recule de -4.000 à 254.000, les salaires -hors inflation- reculent de -0,4% en novembre (hier soir, la FED a rabaissé son estimation du taux de chômage à 4,7% pour 2016 et à 4,5% pour 2017).

En Europe l'indice PMI flash composite de l'activité globale dans la zone euro s'est établi à 53,9 ce mois-ci en estimation flash, un niveau stable en séquentiel, malgré un recul de -0,7 du PMI des 'services'.

En France, le PMI manufacturier progresse de +1,8 à 53,5 et participe à une embellie de +1,2% à travers l'Eurozone.

Les OAT se dégradent de +5Pts à 0,785%, mais pas autant que les Bunds qui repassent de 0,3050% à 0,37% (et même 0,39% au plus haut du jour).

Les 'Gilts' britanniques voient leur rendement flamber de +10Pts à 1,486% et même 1,53% au plus haut du jour.

Paradoxalement, ce sont les dettes périphériques qui s'en sortent le mieux avec des 'bonos' et des BTP qui ne se dégradent que de +2Pts à +3Pts à 1,422 et 1,83% respectivement.

En résumé: l'intervention de la FED se solde par un creusement du 'spread' Bund/T-Bonds à +225Pts, un record depuis 1990.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux