Taux: les spread Bunds/T-Bonds se creuse à +170Pts de base.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés dans l'Eurozone sont repassés ce mardi en mode 'risk on' -tous les marchés y compris l'obligataire- et cela se traduit par une détente des taux sur les dettes périphériques tandis que les Bunds et OAT en terminent soit à l'équilibre (à 0,1780%), soit sur une embellie symbolique de -1Pt de base à 0,51 contre 0,5220 la veille.

Puisque le 'Bund' ne bouge pas, c'est donc que les T-Bonds se dégradent: leur redement se tend de +4Pts à 1,878% et le spread se creuse pour atteindre un record annuel de +170Pts de base.

Cette dégradation des bons du Trésor US est à relier à l'explosion historique de +16% des ventes de logements neufs en avril (à 619.000 contre 531.000... et 511.000 en 1ère estimation), des chiffres si vigoureux qu'ils laissent craindre la formation d'une 'bulle' immobilière.*

Mais la réalité sur le terrain invite à relativiser ces craintes: les chinois font une entrée en force sur le marché US. Ils sont devenus -et de très loin- les principaux acheteurs étrangers sur le sol US et font la fortune des constructeurs de maisons haut de gamme avec un 'panier moyen' de 55.000$ (contre 210.000 par l'acheteur domestique).

Pas de risque de crise des 'subprime' à l'horizon car ces riches acheteurs asiatiques payent à 80% 'cash'.

En revanche, les prix de l'immobilier deviennent intouchables pour les américains de souche en de nombreux endroits en Californie, en Floride, à New York, Boston, etc.

En Europe, le 'chiffre du jour' n'avait rien de réjouissant ni de propice à une envolée de +2,6% des principaux indices boursiers: le 'ZEW', le baromètre de la confiance des milieux d'affaires en Allemagne, a chuté de -4,8 points à 6,4 contre un score de 12 anticipé.

C'était sans importance aux yeux des marchés, et sans aucun impact sur les 'bonos' ibériques qui se détendent de -4Pts à 1,5340 ou les 'BTP' italiens qui se détachent avec -7,5Pts de base à 1,4230%.

Alors que les opérateurs continuent d'espérer un accord d'allègement de la dette grecque (après l'adoption d'un package d'hyper-austérité fiscal et social le weekend dernier qui ulcère le peuple grec), le '10 ans' teste des planchers annuels entre 7,22 et 7,25% contre 9,4% il y a tout juste 1 mois (le 21 avril dernier).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux