Taux: légère dégradation globale, grosse tension au Portugal

le
0

(CercleFinance.com) - Ce fut la journée la plus riche en statistiques américaines de l'année, la plus fertile en révisions à la baisse d'objectifs de croissance hors zone Euro mais cette déferlante d'indicateurs se solde par une consolidation de l'ensemble des marchés obligataires.

Les Bunds et les OAT ont le mieux résisté avec une tension qui ne dépassait pas +0,5Pt de base à 0,0330% et 0,2660% respectivement, le repli a été plus prononcé sur les 'Gilts' britanniques (+2Pts à 0,895%), sur les BTP italiens (+4Pts à 1,336%).

Une mention spéciale doit être accordée au '10 ans' portugais qui s'est dégradé de +15Pts de base d'un coup à 3,429% (ce qui invite à se poser quelques questions sur la situation budgétaire du pays et la santé de ses banques.

Stabilité complète en revanche sur les 'bonos' espagnols et le '10 ans' danois (inchangé à 0,107%.

Le Danemark abaisse pour la 3ème fois cette année son objectif de PIB (de +2% vers 1,8%, puis +1,1% et désormais 1%), malgré une politique de taux négatifs (prises en pension à -0,65%).

La Banque nationale suisse (BNS) a maintenu aujourd'hui son principal taux directeur inchangé, à -0,75%.

La BNS révise à la baisse sa prévision d'inflation pour 2017 à 0,2% contre 0,3% puis à 0,6% en 2018 contre 0,9%.

La croissance helvétique est revue à 1,5% contre 1,6% mais le '10 ans' helvétique n'a pas été impacté par ces révisions, il a fini quasi inchangé à -0,365% (il aurait pu se détendre en-deçà de -0,4%).

Aux Etats Unis, les T-Bonds ont faiblement réagi à la déferlante des 'stats' publiées ce jeudi: le '10 ans' s'est retendu de +1,3Pts de base à 1,7130%.

Les opérateurs n'ont pas jugé que les chiffres pouvaient faire évoluer la stratégie de la FED d'une manière ou d'une autre: l'ensemble des chiffres est jugé 'équilibré' avec une bonne surprise du côté de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie (le baromètre s'est établi à +12,8, contre +2 en août).

Le secteur industriel demeure en revanche déprimée selon l'Empire State (FED de New York) à -2 contre -4,2 en août.

L'indice des prix à la production (PPI) a stagné le mois dernier aux Etats-Unis, d'après le Département du Travail, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une augmentation de 0,1%.

Les ventes de détail se sont contractées de -0,3% et de -0,1% hors automobile, c'est le chiffre de loin le plus décevant du jour.

Le chômage hebdo se dégrade de +2.000 à 260.000, cela reste proche du plancher, la balance des paiements s'améliore et le déficit se réduit.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux