Taux: le Bund se rapproche de zéro, au Japon c'est -0,065%.

le
0

(CercleFinance.com) - Encore une splendide journée où tous les actifs montent en même temps: les indices boursiers (+2,2% pour l'euro-Stoxx50) et les marchés obligataires, nullement impactés par l'envolée des actions.

Le Bund poursuit sa décrue (-1Pt à 0,138%) et semble s'élancer à la poursuite du '10 ans' japonais qui explore des territoires inconnus (-0,065% contre -0,06%).

Le Bund 2026 entraine dans son sillage les '10 ans' belges et danois (-1,5Pts à 0,495%), le '10 ans' néerlandais (sous les 0,30%) et les OAT françaises (0,502%) ne devraient pas tarder à basculer à leur tour sous les 0,5%.

Plus au sud, le soleil brille également avec des BTP italiens à 1,515% contre 1,53% -ou des 'bonos' à 1,607 contre 1,628%- et l'embellie est particulièrement sensible au Portugal avec -12Pts à 3,24 contre 3,36%.

Statu quo en Grèce autour de 11% alors que le patron de la banque centrale hellénique qualifie la situation budgétaire de 'critique'.

Les experts se demandent si la BCE, faute de pouvoir trouver encore assez de bons du Trésor 'achetables' (ses propres règles lui imposent de n'acheter que des papiers qui offrent un rendement positif), ne va pas changer la donne le 10 mars prochain en s'autorisant l'acquisition d'instruments affichant un rendement un peu supérieur -quoique négatif- à celui des prises en pension, ce qui reviendrait à financer les Etats émetteurs, et notamment l'Allemagne qui en a un grand besoin !

Aux Etats Unis, la bonne tenue de Wall Street et la vigueur des commandes de biens durables (+4,9% au lieu de +3% anticipé après la forte baisse de -4,6% en décembre) n'affectent pas les T-Bonds qui détendent allègrement de -4Pts à 1,711%.

La performance de janvier en matière de commandes à l'industrie semble de bon augure pour les perspectives de PIB américain. Le Département du Commerce a ainsi fait état d'une hausse soutenue des commandes aéronautiques et même hors défense, la hausse atteint +3,9%... et +1,8% hors 'transport'.

Petit bémol avec les chiffres hebdomadaires du chômage: le Département américain du Travail a recensé 272.000 nouveaux inscrits lors de la semaine close le 20 février, soit 10.000 de plus qu'au précédent pointage (chiffre non révisé).

Du côté des indicateurs européens, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 0,3% en janvier 2016, contre 0,2% en décembre 2015. Eurostat a donc révisé en baisse son estimation pour janvier par rapport à +0,4% annoncé initialement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux