Taux: la detente se poursuit, T-Bonds US robustes après FOMC

le
0

(CercleFinance.com) - Ce fut une journée calme et sereine sur les marchés obligataires, le biais haussier continuant de peser symétriquement sur les rendements.

Détente donc des 2 côtés de l'Atlantique avec des écarts allant de -1 à -4Pts de base, rien de spectaculaire.

Le communiqué de la FED à l'issue de son comité de politique monétaire ne contenait aucun scoop, aucun détail sur la stratégie, et aucun 'calendrier implicite'.

Il précise que le risque de turbulences associé au 'Brexit' tend à s'amenuiser... mais on baigne en plein inconnu.

Le FOMC a voté à l'unanimité -moins une seule voix- en faveur d'un statu quo monétaire, les membres de la FED se ménageant la faculté de poursuivre la normalisation des taux d'ici mi-décembre, si les conditions sont réunies.

Et si elles ne le sont pas, il faudra attendre juin 2017 (le consensus est majoritaire à 63%).

Et une hausse de taux tous les 18 mois, ce n'est pas une 'normalisation'.

Des économistes -ainsi que le gérant vedette Bill Gross- estiment que le taux directeur devrait déjà être égal ou supérieur à 2% (supérieur en cas d'accélération de la croissance): au rythme de 1 hausse de 0,25% tous les 18 mois, il faudra 12 ans pour atteindre 2% et 13 ans et demi pour voir 2,25%.

On serait alors en 2.029, soit 20 ans après la crise !

Les T-Bonds US voient leur rendement se détendre de -3ts à 1,513%, ce qui resserre un peu le 'spread' par rapport aux Bunds qui se détendent de seulement -1,5Pts (de -0,073% à -0,092%).

Les Gilts britanniques se détendent -2Pts à 0,719% (contre 0,821% mardi) et le '10 ans' helvétique reste stable à -0,55%, tout comme nos OAT qui affichent 0,1352% contre 0,14%,

Les 'bonos' espagnols (stables à 1,205%) se font 'déborder' (inversion du 'spread') par les BTP italiens qui se détendent de -1,5Pt à 1,201%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux