Taux: l'emploi US impacte les T-Bunds, Europe quasi stable.

le
0

(CercleFinance.com) - Franche consolidation des T-Bonds US dont le rendement se retend de +7Pts de base vers 1,56% alors que les spectaculaires chiffres des créations d'emploi US ravivent soudainement les spéculations sur une seconde hausse de taux dès le mois de décembre, ou au plus tard début février 2017.

L'horizon d'une initiative de la FED s'est donc raccourci de 6 mois en quelques secondes, à 14H30.

Le nombre de jobs créés en juillet aux Etats Unis (+255.000) excède largement le consensus des économistes (+185.000/+190.000) et de +45% les résultats de l'enquête ADP publiée ce mercredi (ADP a comptabilisé 179.000 nouveaux emplois dans le secteur privé).

Le chiffre de juin est révisé à la hausse de +6.000 et celui de mai de 11.000 à 24.000; le taux de chômage ressort inchangé à 4,9%.

Les salaires horaires ont progressé de +0,3% à 25,7$ et sont en hausse de +2,6% sur les 12 derniers mois.

Alors que les chiffres de l'emploi sont très volatiles et que beaucoup d'embauches sont à temps partiel, les marchés y voient une vérité biblique alors que les mauvais chiffres -souvent assez proches de la réalité de terrain- sont occultés: c'est la cas de la dégradation inattendue du commerce extérieur américain publiée également à 14H30 (-8,7% à-44,5Mds$), c'est le cas du recul des commandes à l'industrie, des transactions immobilières et des dépenses de logement, etc.

Globalement, aucun mauvais chiffre ne fait partie de l'équation.

Si le seul chiffre qui compte est bien le 'NFP', alors la FED devrait relever son taux directeur en décembre.

En Europe, les commandes à l'industrie se sont repliées de 0,4% en juillet en Allemagne, alors que les économistes escomptaient au contraire une progression de 0,5%: à l'image de ce qu'on observe outre-Atlantique, ces chiffres n'existent tout simplement pas d'un point de vue boursier.

Les Bunds se dégradent de +3Pts de base à -0,067%, les OAT de +2,8Pts à 0,159%, les 'Gilts' britanniques de +2,5Pts à 0,676%.

Une timide embellie se dessine en revanche sur les 'bonos' espagnols (-0,5Pts à 1,016%) et les BTP italiens (même écart à 1,14%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux