Taux: encore des + bas sur les Bunds, Gilts, 10 ans japonais

le
0

(CercleFinance.com) - Le communiqué final de la FED n'a provoqué aucune surprise: le FOMC a laissé -à l'unanimité- son taux directeur inchangé et le diagnostic économique présenté hier soir écarte le scénario d'un relèvement fin juillet.

Le FOMC maintient son anticipation de 2 hausses de taux en 2016 mais revoit à la baisse le rythme de hausses des taux pour 2017 et 2018.

Si la FED agit 2 fois d'ici la fin de l'année, il ne peut s'agir que de septembre puis décembre... et il n'y a que 49% d'opérateurs pour parier sur un 1er -et unique- tour de vis sur le 14 décembre contre 51% pour début février 2017.

La FED abaisse en effet ses prévisions de croissance pour 2016 et pour 2017 à +2% et les derniers chiffre de l'emploi sont jugés 'inquiétants', l'inflation reste loin de l'objectif des 2% (elle atteint +1% en rythme annuel en mai, après une progression de +0,2% par rapport à avril)... autant de raisons de se montrer attentiste.

Les T-Bonds US viennent d'inscrire ce jeudi un nouveau zénith en milieu d'après-midi et leur rendement a atteint un nouveau plancher annuel, à 1,525%, avant de remonter un peu ce soir, vers 1,565%, à la faveur du retour de l'appétit pour le risque sur les actions, le Dow Jones repassant dans le vert à la mi-séance.

Déception cet après-midi sur le front du marché du travail avec une hausse de +13.000 (à 277.000) des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Les nouvelles économiques sont en revanche encourageantes en Europe avec un bond de +16% des ventes d'automobiles, une révision à la hausse de la croissance française à +1,6% en 2016 (grâce à l'investissement des entreprises selon l'INSEE, mais également grâce à une hausse de la consommation liée à l'Euro de football).

L'institut IFO revoit également à la hausse la croissance allemande de +1,6% vers +1,8%.

En Angleterre, les ventes de détail ont bondi de +0,9% en mai, le pays n'ayant pas connu d'intempéries majeures comme en France.

Les marchés obligataires européens ont terminé peu changés ce mercredi mais un nouveau record est tombé outre-Manche: les 'Gilts' ont inscrit un nouveau plancher historique à 1,0750% avant de clôturer à 1,14% contre 1,120% la veille.

Les Bunds ont également inscrit un nouveau record à -0,038% avant de finir à -0,007% (contre -0,012% la veille).

Les OAT se retendent de +1Pt à 0,407%, les 'Bonos' et les BTP italiens se dégradent de 4,5Pts à 1,600% et 1,473% respectivement.

Le '10 ans' portugais se dégrade de 6Pts de base à 3,406% et reste prisonnier d'une dynamique très baissière.

Enfin, c'est devenu le refrain quotidien: nouveau record battu par le '10 ans' japonais qui inscrit un nouveau plancher à -0,205% alors que Tokyo dévissait de -3% ce matin, le nervosité des opérateurs étant à son comble alors que la BoJ a maintenu (sans surprise) ses taux et n'a pas fait allusion à de nouvelles mesures de soutien monétaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux