Taux: embellie, Yellen reste 'dovish', écarte taux négatifs.

le
0

(CercleFinance.com) - Le manque de motivation des investisseurs sur le compartiment action tranche avec la belle confiance affichée par les marchés obligataires avec des progressions significatives sur l'ensemble des dettes européennes (sauf au Portugal), avec des détentes allant de -4 à -6,5Pts de base du nord au sud.

Les Bunds affiche 0,138% contre 0,178%, le OAT françaises, le '10 ans' belge et le '10 ans' danois rétrogradent de -5Pts 0,405%, 0,385 et 0,425% respectivement.

Les BTP italiens passent de 1,30% à 1,242% et les 'bonos' espagnols se détendent de -6,8Pts à 1,448.

La situation politique et budgétaire tendue au Portugal ont longtemps condamné le '10 ans' à un fragile équilibre autour de 2,77/2,785%, avant de clôturer presque au plus bas du jour.

Les T-Bonds US se détendent de 4Pts à 1,845% ('spread' inchangé à +171Pts par rapport au Bund) malgré la publication d'un indice de confiance des consommateurs du Conference Board bien meilleur qu'attendu et qui bondit vers 96,2 contre 94,4 en février.

L'indice du prix des logements (Case/Schiller) est ressorti en hausse de +0,7% avant l'ouverture de Wall Street, sans provoquer de mouvement de cours.

Les opérateurs se montraient plutôt confiants dans un discours équilibré de Janet Yellen et cela semble être le cas puisqu'elle confirme que l'économie américaine ne nécessite qu'une hausse de taux 'graduelle', la FED devant agir avec précaution.

Elle précise cependant que l'arme des taux négatifs n'est plus sur la table

A la lumière de ces dernières déclaration, les spéculations autour d'une possible hausse de taux dès la fin du mois d'avril ne semblent pas très réalistes et il y a peu de chance que la FED dévie de sa récente rhétorique attentiste... sans oublier qu'il n'y a aura pas de conférence de presse à l'issue du prochain 'FOMC'.

Le reste de la semaine s'annonce chargé sur le front des statistiques avec

comme point d'orgue la publication vendredi du rapport sur l'emploi américain pour lequel les économistes anticipent autour de 200.000 créations de postes non agricoles en mars (il faudra suivre demain l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé).

Des chiffres qui ne devraient pas modifier le consensus en faveur d'une hausse de taux au plus tôt mi-juin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux