Taux: douce euphorie après annonce gouvernement japonais.

le
0

(CercleFinance.com) - Le point d'orgue de cette journée sera le communiqué de la FED à l'issue de son comité de politique monétaire et le consensus n'a pas changé ce mercredi avec une unanimité en faveur d'un statu quo monétaire.

Le FED devrait se ménager -tout du moins de façon stratégique- la faculté de poursuivre la normalisation de ses taux d'ici mi-décembre.

Il faudrait qu'elle juge négligeable le risque associé au 'Brexit' (après avoir beaucoup insisté sur les turbulences qui pourraient en découler... et qu'elle aurait surestimé ?) puis qu'elle se montre très optimiste sur les perspectives économiques US.

Cela va être difficile vu les chiffres relatifs aux commandes de biens durables US qui s'effondrent de -4% en juin (et -0,4% hors 'transport' et aéronautique) puis la faible hausse (+0,2%) des promesses d'achat de logements (contre +1,4% anticipé).

Mais la plus mauvaise nouvelle du jour provient d'un gonflement inattendu des stocks de pétrole (+1,7Mns barils de brut, +0,5Mn de barils d'essence) qui précipite le pétrole vers 42,2$ (-1,5%). Il est facile -sinon rassurant- d'invoquer la surabondance de l'offre, mais le problème ne provient-il pas également de la faiblesse de la demande ?

Les T-Bonds US voient leur rendement se détendre de -2,5Pts à 1,545%: la hausse des taux en décembre pourrait devoir attendre jusqu'en juin 2017.

Le plan de relance japonais annoncé ce matin par Shinzo Abe est d'une taille qui dépasse toutes les espérances: il sera 40% plus massif qu'annoncé initialement (28.000MdsYen contre 20.000Mds initialement) et va engendrer la création de plus de 50Mds d'équivalent Euro supplémentaires, entièrement financés à crédit, via la planche à billet.

Les marchés intègrent déjà cette nouvelle déferlante de liquidités et comme pour toute injection de 'cash', le résultat devrait être une nouvelle détente de taux à l'échelle planétaire, surtout si la BoJ dévoile vendredi un nouvel assouplissement quantitatif pour 'soutenir' (refinancer) la nouvelle fuite en avant du gouvernement japonais dans la dette.

C'est en tout cas le pari du marché obligataire nippon dont le rendement chute de -4Pts supplémentaires et retrace le plancher des -0,295%.

En Europe, le climat psychologique est repassé au 'beau fixe': tout monte, partout... les actions comme les obligations.

Risk-on général avec des chutes de rendement de -5Pts sur les Bunds à -0,073%, de -5Pts base également sur les OAT (à 0,1430%) et le '10 ans' danois (à 0,0850%).

C'était presque la fête sur les Gilts britanniques (à 0,744% contre 0,821%) et le '10 ans' helvétique ne démérite pas à -0,55% contre -0,53%.

Pue de mouvement en revanche sur les 'bonos' espagnols qui reviennent de 1,121% vers 1,205% et les BTP italiens revenaient presque à parité (décalage de -4Pts à 1,21%).

Les marchés n'avaient pas réagi ce matin à la baisse du moral des ménages allemands selon l'enquête mensuelle GfK (à 10,0 contre 10,1 en juillet) ni à la hausse de +0,4% des prix à la production en France.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux