Taux: détente paradoxale aux US, embellie sur les Gilts UK.

le
0

(CercleFinance.com) - Le fait marquant du jour, ce ne sont pas forcément les (trop) bons chiffres immobiliers US mais une déclaration du ministre des Finances grec qui espère que les émissions de dette de son pays vont redevenir éligibles aux programmes de rachats ('QE') de la BCE.

La Grèce sortirait ainsi d'un système de tutelle mis en place par la BCE qui alimente directement les banques grecques en liquidités afin d'assurer leur survie: les banques pourraient de nouveau apporter des bons du Trésor émis par Athènes comme collatéral de liquidités avancées par la BCE et redevenir un peu plus maitresses de leur destin.

Le '10 ans' grec s'est malgré tout légèrement retendu à 7,19 contre 7,13% la veille.

Aux Etats Unis, alors que la FED laisse copieusement s'exprimer les 'faucons' qui prônent une hausse de taux le plus rapidement possible (un consensus se dessine pour une hausse en juillet mais pré-annoncée en juin), les taux longs US se détendent de -3Pts ce jeudi, à 1,84%.

C'est d'autant plus contre-intuitif que les promesses de ventes de maisons ont bondi de +5,1% en avril (le consensus était de +0,8% et le baromètre de la NAR (National Association of Realtors) grimpe vers 116,3, son plus haut niveau depuis février 2006.

Un peu auparavant, les commandes de bien durables avaient largement dépassé les attentes (+3,4% contre +0,5 anticipé) mais hors secteur aéronautique, la hausse s'établit à +0,4%.

Le chômage hebdomadaire US s'est dégonflé de -10.000 du 15 au 20 mai.

En Europe, une petite dégradation s'opère après les gains des précédentes 48H: le Bund se maintient vers 0,15/0,153%, les OAT reprennent +1Pt à 0,4830%, les 'bonos' ibériques se retendent de +4Pts à 1,516Pts après avoir connu une embellie de -10Pts en 48H les 'BTP' italiens repassent de 1,36% vers 1,38%.

La meilleure performance du jour est à mettre au crédit des 'Gilts' britanniques qui se détendent de -4Pts à 1,418% alors que la 'City' semble écarter de façon quasi formelle le risque de 'Brexit' (les derniers sondages traduisent une nette avance pour le 'Stay' plutôt que le 'Leave')

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux