Taux: détente éphémère en matinée, Bonos espagnols au zénith

le
0

(CercleFinance.com) - La 'grande peur' matinale concernant la Deutsche Bank s'apèse comme par miracle avec la circulation d'une rumeur -invérifiable- d'accord avec la justice US pour une amende minorée de 5,4Mds$ (contre un risque maximum de 14Mds$) qui correspond -encore une heureuse coïncidence-, avec ce que la 'DB' avait provisionné pour régler le litige des 'subprime'.

Les indices boursiers ont fait le grand écart ce vendredi avec un Euro-Stoxx50 passant de -2,2% à +0,35%, le DAX30 effectuant une remontée historique de -2,1% vers +1,1% au final... dans le sillage de la Deutsche Bank (plus de 4% du capital échangé), naturellement.

Une 'course vers la sécurité' avait dopé l'ensemble des dettes souveraines européennes ce vendredi matin (qui se détendaient de -3Pts de base en moyenne) mais la vapeur s'est inversée et les marchés de taux de l'Eurozone finissent inchangés, avec des OAT à 0,123%, soit -0,4% sur la semaine écoulée (avec un nouveau plancher historique inscrit mercredi à 0,085% et mardi à 0,0840%).

Les Bunds, les plus 'exposés' à une situation chaotique chez Deutsche Bank, ont également servi de 'refuges' avec un rendement tombé à -0,16% avant de revenir à -0,12%, soit -0,3Pt de base par rapport à jeudi, autrement dit, une quasi stabilité.

Pas plus d'écart en clôture sur les T-Bonds US qui affichent 1,588% contre 1,583% la veille... donc 'spread' avec le Bund inchangé.

Les chiffres économiques publiés ce vendredi sont plutôt positifs en Europe (hausse de +0,7% des achats de biens de consommation en France) et plus mitigés aux Etats Unis: les dépenses des ménage sont ressorties inchangées au mois d'août, les revenus sont en hausse de +0,2%.

Le PMI de Chicago ressort en hausse à 54,2 contre 52 attendu et l'indice de confiance du Michigan est également 'mieux que prévu' (il est réévalué à 91,2 contre 89,8 en août) mais dans le même temps, la FED de New york et d'Atlanta ont revu à la baisse leur estimation de croissance aux Etats Unis.

Notons également que le FMI espère une croissance de +2,7% en Grèce en 2017: peu de réaction du '10 ans' grec qui décale de +2,5Pts à 8,285%.

Détente symétrique de -2,7Pts sur les BTP italiens à 1,193% contre 1,22% et détente de -3Pts sur les 'bonos' espagnols à 0,89% contre 0,923%... soit -8Pts en hebdo: un nouveau plancher absolu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux