Taux:détente avec mauvaises stats, Gilts pas émus par Brexit

le
0

(CercleFinance.com) - Journée merveilleuse: tout grimpe en même temps !

Le cuivre, le pétrole, les actions, les produits obligataires (corporate ou bons du Trésor).

En Europe, c'est aussi de la hausse sur l'ensemble des catégories de dettes souveraines, aussi bien les plus défensives comme les Bunds que les plus volatiles (comme les emprunt d'Etat des pays 'périphériques').

La détente des taux longs semble effectivement cohérente en regard des mauvais chiffres d'activité publiés en Europe ce matin.

Cela commence avec un recul de 0,5% du PMI 'composite' en France, de -0,7% en Allemagne (PMI manufacturier en baisse de -2,1Pts à 50,2).

S'agissant de l'Eurozone, le PMI 'composite' chute à 53 contre 53,6 en janvier (soit un plus bas de 13 mois).

Le PMI manufacturier décroche de -1,2Pt vers 51, son plus bas niveau depuis décembre 2014, le sous-indice de la production chute à 51,9 contre 53,4 en janvier, au plus bas depuis novembre 2014.

Enfin, le sous-indice des 'attentes' des entreprises du secteur des 'services' (comprenez le baromètre avancé du tertiaire qui représente 2/3 du PIB européen) enregistre l'une de ses plus fortes baisses en 30 ans, à 61,6 contre 65,1.

Les Buns voient leur rendement reculer de 2,5Pts de base à 0,18%, les OAT se détendent de 4Pts à 0,528%, les 'bonos' espagnols de -5,5Pts à 1,66%, les BTP italiens de -4,5% à 1,525%.

L'autre 'temps fort' du jour, c'est le plongeon de -1,2% de Livre Sterling face au Dollar avec le renforcement du risque de 'Brexit' qui s'est accru avec le ralliement du maire de Londres Boris Jonhson à la sortie de l'UE.

Paradoxalement, pas d'impact sur les 'Gilts' (embellie avec -2Pts à 1,398%) qui risquent pourtant de se dévaluer au même rythme que la Livre.

La toile de fond macroéconomique apparait également dégradée aux Etats Unis : l'indice PMI Markit pour le secteur manufacturier US qui recule de 52,4 en janvier 2015 à 51 en estimation 'flash' pour le mois en cours, traduisant ainsi une décélération de l'expansion du secteur à son plus faible rythme depuis octobre 2012... voire même depuis septembre 2009.

Wall Street ne s'en émeut pas puisque les T-Bonds se détendent de 1Pt de base à 1,76% (c'est symbolique mais la hausse des actions ne pèse pas non plus sur les 'obligs').

Enfin, les '10 ans' japonais se 'pose' sur le seuil des 0% de rendement et pourrait rejoindre les emprunts helvétiques (il faut payer pour prêter de l'argent à la Suisse... et bientôt au Japon ?).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux