Taux de crédits immobiliers: à leur plus bas historique

le
5
Le mois dernier, la plupart des emprunteurs (95,5 %) ont souscrit un emprunt immobilier à un taux inférieur à 4 %.

Les ménages français n'ont jamais eu l'occasion de s'endetter à si bon compte! En décembre, les taux des prêts immobiliers ont en effet atteint un plus bas historique depuis 1945 à 3,23 % en moyenne (hors assurance), selon l'observatoire Crédit Logement/CSA. Le précédent record datait de novembre 2010 (3,25 %). Le mois dernier, la plupart des emprunteurs (95,5 %) ont souscrit un emprunt immobilier à un taux inférieur à 4 %. Ils n'étaient que 50 % au premier trimestre 2012. Mais, entre mars et décembre 2012, les taux des emprunts ont reculé de 0,72 % en moyenne, dans le sillage de ceux de l'OAT à dix ans (actuellement à 2,07 %), qui sert de référence aux prêts à taux fixe.

À la fin de l'année dernière, les emprunteurs ont été un peu plus nombreux que les mois précédents à profiter de cette aubaine. «Comme cela s'était déjà produit en 2011 à la même époque, la production de crédit s'est redressée dans le neuf en novembre et décembre», précise l'observatoire. Certains ménages ont ainsi saisi l'occasion pour investir dans du «Scellier» qui disparaîtra en mars 2013 et sera alors remplacé par le nouveau dispositif fiscal «Duflot». D'autres ont aussi acheté leur premier logement par anticipation pour profiter une dernière fois du prêt à taux zéro (PTZ) ouvert à tous les acquéreurs dans le neuf, sans conditions de ressources. Depuis le 1er janvier, le PTZ est recentré sur les ménages les plus modestes, qui ont des difficultés à accéder à la propriété.

Malgré ce sursaut de fin d'année, le nombre total de crédits immobiliers accordés par les banques a plongé de 33,1 % en 2012 (en glissement annuel). Ce qui s'est rarement vu. La peur du chômage, les inquiétudes sur le pouvoir d'achat et des prix de la pierre toujours élevés ont dissuadé les acheteurs potentiels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SaasFee le samedi 5 jan 2013 à 08:29

    Freddoo fait sans doute partie de cette génération d'enfants gattés de l'immobilier. L'immo n'a fait que monter depuis qu'il est propriétaire. Il est convaincu de sa martingale : faut acheter a tout prix de l'immobilier pour en être, s'endetter au taquet. c"Comme ca, avec l'effet de levier, la hausse de l'immo ça rapporte beaucoup, bien plus que le travail. Quand cette belle mécanique va casser, le retour à la réalité va vous faire tout drôle à nos amis Freddoo.

  • SaasFee le samedi 5 jan 2013 à 08:22

    J'ai 35 ans. Le fait de ne pas être endetté au taqué m'a permis d'investir avec l'aide de banques dans une boîte qui rapporte de beaux dividendes garantis, et me permet de quitter la France sans contraintes pour une belle opportunité pro en Asie, a la fin du mois. C'est mon enrichissement a moi. Profiter de taux bas pour acheter des m² hors de prix ? Sans moi ! Enfin, lire que l'enrichissement patrimonial se fait en ne prenant pas trop de risques me fait halluciner (hein, Freddoo !)

  • freddooo le vendredi 4 jan 2013 à 11:05

    continuez d'attendre pendant que d'autres se constituent des patrimoines à très bon compte (prix ont déjà baissé dans de nombreux secteurs + taux très bas)... l'enrichissement patrimonial n'est pas ouvert à tous, seulement à ceux qui savent se décider en prennant un minimum de risques aussi, fo pas trop rêver non plus.

  • mrpochpo le vendredi 4 jan 2013 à 10:10

    Faut pas réver, les prix ne baisseront pas, en tout cas pas dans les secteurs tendus, comme l'IDF par exemple ... une france de propriétaires est une belle utopie !

  • renaud10 le vendredi 4 jan 2013 à 09:52

    Les taux bas d'accord mais le prix au m² reste très haut. Même avec un taux bas il faut attendre la chute des prix pour acheter