Taux d'intérêt des crédits immobiliers : variables selon les villes ?

le
0

La faiblesse des taux d'intérêt des crédits immobiliers se vérifie sur l'ensemble de la France métropolitaine. Néanmoins, des nuances sont à relever selon les villes et régions.

Des taux de crédit historiques

Le marché immobilier français traverse une période délicate, pour les professionnels du secteur et les vendeurs. Depuis le deuxième trimestre 2012, les taux appliqués aux crédits immobiliers sont fortement en baisse. Ils ont peu à peu faibli, jusqu'à atteindre un niveau rare en ce premier semestre 2013, avec des taux aux alentours de 3 à 3,35 % pour un crédit sur 20 ans, 3,5 à 3,7 % sur 25 ans ou encore un taux de 4,25 % environ, pour un emprunt sur 30 ans.

Ces faibles taux sont vérifiables partout en France, où les établissements bancaires tentent de séduire les investisseurs potentiels.

Marseille, les meilleurs taux

Si le marché immobilier souffre, la ville de Marseille se distingue. Dans l'agglomération et ses environs, on observe en effet les plus faibles taux de crédits de l'hexagone. Pour un emprunt sur 15 ans, un taux peut ainsi se négocier à 2,54 % tandis qu'il grimpe seulement à 2,78 % sur 20 ans.

Grâce à ces niveaux spectaculaires, les Marseillais ont gagné un pouvoir d'achat immobilier de 10 m² en un an. Ils peuvent en moyenne acquérir un 73,6 m² contre 64m² au printemps 2012.

Quels taux, ailleurs ?

En deuxième position pour les meilleurs taux de crédits immobiliers, on trouve Strasbourg (2,78 % sur 20 ans), suivi de Nantes (2,85 % sur 20 ans). La capitale, Nice et Lyon restent au-delà des 3 % sur 20 ans.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant