Taux: aversion au risque, détente au Nord et tension au Sud.

le
0

(CercleFinance.com) - La brusque poussée d'aversion au risque ne provoque pas d'arbitrage massif au profit des marchés obligataires, les écarts sont positifs mais demeurent d'ampleur modeste.

Les T-Bonds US s'imposent comme les plus volatils avec une détente de -6Pts à 1,675% après la publication des ventes de logements neufs qui affichent un recul inattendu de -9% à 494.000 contre 544.000 le mois précédent (au lieu des 520.000 attendus par le consensus).

Les stocks hebdomadaires de pétrole brut US continuent d'enfler (+3,5Mns de barils) mais les stocks d'essence se contractent de -2,2Mns de barils.

Le N°2 de la FED, Stanley Fischer, explique que la FED n'écarte aucun outil, ce qui revient à reconnaître que l'option des taux négatifs est également à l'étude... alors même que le questionnement actuel concerne la date du prochain tour de vis sur les taux (dans le cadre d'une poursuite de la normalisation).

En Europe, la chute de -2% des indices boursiers profite aux Bunds qui se détendent de -3Pts à 0,185% ou aux OAT (-1,5Pt à 0,5220%).

Ecart équivalent (-1,5Pt) du côté des BTP italiens à 1,53% et sur les 'bonos' espagnols à 1,64%.

Les véritables vedettes du jour sont les 'gilts' britanniques qui décalent de 7Pts, à 1,363 contre 1,433%, malgré une poursuite de la glissade de la Livre Sterling qui ampute sérieusement la valeur des bons du Trésor UK.

L'aversion au risque a provoqué une dégradation de 4Pts, de 2,31% vers 2,35% du '10' ans portugais (qui efface ses gains de la veille) et de 10Pts du '10 ans grec' à 11% contre 10,89% mardi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux