Taubira veut faire de la prison l'exception

le
0
Face à la surpopulation carcérale, la garde des Sceaux veut développer le suivi social du délinquant en milieu ouvert.

Le premier ministre a tenu à le rappeler mercredi: «La chancellerie travaille sur un projet de loi sur l'individualisation de la peine et la lutte contre la récidive». Ce sera même le sujet de la rentrée pour la ministre de la Justice, Christiane Taubira: développer l'accompagnement du délinquant «dans la communauté», autrement dit, en milieu ouvert, à l'air libre, sans le mettre derrière des barreaux. Pour rendre plus effective une recommandation du Conseil de l'Europe qui rappelait en 2006 que l'incarcération ne peut être que le dernier recours. Une «conférence de consensus» sur les questions de récidive a donc été convoquée pour le 18 septembre à Paris. L'idée est de mettre autour de la table des experts, des magistrats, des acteurs de terrain pour faire vivre ce projet généreux qui parie sur la réhabilitation du délinquant. Le concept de probation constitue la pierre angulaire de cette politique de suivi social pour la réinsertion. Avec une loi à la c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant