Taubira témoin assistée après une plainte de Buisson

le
0
    PARIS, 5 octobre (Reuters) - Christiane Taubira a été placée 
mercredi sous le statut de témoin assisté dans l'enquête ouverte 
après la plainte déposée à son encontre par Patrick Buisson, qui 
la soupçonne de "prise illégale d'intérêts", a-t-on appris de 
source judiciaire.  
    Ce statut est à mi-chemin entre le statut de témoin simple 
et la mise en examen, a-t-on précisé, confirmant une information 
de l'AFP.  
    Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, 
accuse l'ex-ministre de la Justice d'avoir été membre du comité 
de parrainage d'Anticor lorsqu'elle était au gouvernement. 
    Selon la plainte, la ministre a de ce fait violé les règles 
de séparation des pouvoirs, l'association anticorruption ayant 
porté plainte pour détournement de fonds publics et favoritisme 
concernant les sondages commandés par l'Elysée sous Nicolas 
Sarkozy.  
    Cette plainte a toutefois été déposée avant son entrée au 
gouvernement.  
    Une information judiciaire pour favoritisme, détournement de 
fonds publics (dont détournement ou destruction d'archives 
publiques) vise des sondages et des prestations de communication 
commandés par l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2012. 
    Patrick Buisson a été mis en examen dans ce dossier.  
    En 2012, le délégué national d'Anticor expliquait que 
Christiane Taubira n'était ni adhérente ni membre de 
l'association.  
    En tant que membre du comité de parrainage, elle aurait pu 
assister au Conseil d'administration d'Anticor, sans bénéficier 
toutefois d'un droit de vote, mais ne l'a jamais fait. Étant 
donné qu'elle n'est pas adhérente, elle n'a pas pu prendre part 
à ses assemblées générales, avait-il ajouté.  
 
 (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant