Taubira : «Nous voulons faciliter l'accès à la justice pour tous»

le
7
Taubira : «Nous voulons faciliter l'accès à la justice pour tous»
Taubira : «Nous voulons faciliter l'accès à la justice pour tous»

Elle est souriante, blagueuse, détendue. Après s'être affichée auprès des frondeurs lors de l'université d'été de La Rochelle, Christiane Taubira avait fui les très nombreuses sollicitations médiatiques sur cette sortie interprétée comme un soutien à l'aile rebelle du PS. Elle s'en explique pour la première fois à l'occasion d'un entretien exclusif, au cours duquel la garde des Sceaux nous a dévoilé son projet de réforme de la justice du quotidien. Une série de propositions pour la rendre plus accessible et compréhensible dont l'ampleur n'est pas à la hauteur des ambitions initialement affichées.

Quel est le but de la réforme « Justice du XXI e siècle » ?

Christiane Taubira. Nous voulons faciliter et simplifier l'accès à la justice pour tous. La justice civile représente 70 % des procédures. C'est la justice du quotidien, celle qui touche les plus vulnérables : endettement, divorce, tutelle, loyer, conflit de voisinage, conflit du travail... En février 2013, j'ai lancé quatre groupes de travail qui ont rendu leur rapport à l'automne avec 268 recommandations. J'ai ensuite organisé deux jours de débat à l'Unesco, puis envoyé des questionnaires dans les juridictions ; nous avons reçu 2 000 contributions en retour. Le projet final sera présenté ce mercredi (NDRL : demain) en Conseil des ministres.

Qu'allez-vous annoncer ?

Pour réduire les délais et renforcer la protection, nous allons expérimenter et évaluer. D'abord, l'accueil unique de la justice. Quel que soit le lieu du contentieux, le justiciable pourra se rendre dans n'importe quel tribunal pour obtenir des informations sur sa procédure, et effectuer le suivi. Cet accueil sera doublé d'un portail Internet qui donnera accès à ces mêmes informations de chez soi. Nous permettrons également les convocations par e-mail ou SMS, en veillant à la sécurité des procédures. Une fois la procédure lancée, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mardi 9 sept 2014 à 08:59

    C'est vrai que cela sera utile a Thevenoud.

  • tropfort le mardi 9 sept 2014 à 08:58

    Le tribunal populaire vous fera payer l'ensemble de votre oeuvre, Madame. Et je m'en réjouirai.

  • janaliz le mardi 9 sept 2014 à 08:52

    Comme toutes les actions de ce gouvernement, c'est du grand n'importe quoi. La protection des délinquants est une infamie faite aux victimes. Mais qu'attendre d'une personne très concernée !

  • tropfort le mardi 9 sept 2014 à 08:42

    L'accès à la Justice pour tous existe déjà, on n'est pas en pays sous-développé comme tu l'imagines dans ta tête, infame femme !

  • M1531771 le mardi 9 sept 2014 à 08:39

    Pour tous...suaf pour les victimes...!

  • M156470 le mardi 9 sept 2014 à 08:21

    J'ai constaté que le Gvt s'attaquait aux professions libérales concernant leurs honoraires et dans ce cadre que diriez-vous d'une baisse massive des émoluments fantaisistes des Avocats ??? En voilà une question ambarassante...

  • M156470 le mardi 9 sept 2014 à 08:19

    Bonne suggestion comme dab. Après le MPT et bientôt le droit de vote aux étrangers, tu ne manques pas d'imagination taupira...