Taubira est un "tract ambulant" pour le FN, selon Darmanin

le
4

PARIS (Reuters) - Christiane Taubira est "un tract ambulant" pour le Front national car sa politique pénale "fait monter" le parti de Marine Le Pen, a déclaré mardi le député-maire UMP de Tourcoing Gérald Darmanin au lendemain de l'attaque de Nicolas Sarkozy contre le "FNPS".

L'ancien chef de l'Etat a dénoncé lundi dans une interview au Figaro une collusion présumée entre le Parti socialiste et le Front national en détournant le slogan "UMPS" de Marine Le Pen, qui renvoie régulièrement dos à dos les deux partis.

La formule "FNPS", qui fait écho à une analyse communément partagée au sein de l'UMP, avait déjà été employée par l'ancien président de l'UMP Jean-François Copé, qui prenait lui aussi pour cible la ministre de la Justice.

"Qu'est-ce qui fait monter le Front national? Je réponds Mme Taubira. Si vous pensez que Mme Taubira n'est pas un tract ambulant pour le Front national, mis en avant par François Hollande, c'est que je pense que vous n'avez pas compris le cynisme des socialistes", a déclaré Gérald Darmanin sur Radio Classique et LCI.

"La politique pénale menée par Mme Taubira, c'est tout ce qui fait monter aujourd'hui le Front national", a-t-il estimé.

Le secrétaire général adjoint de l'UMP, qui fut le porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne interne pour la présidence du parti, adhère sans réserve à la formule de l'ancien président.

"Si vous voulez me faire dire, surtout moi qui suis dans une région où les socialistes n'ont laissé de la place qu'au Front national par leurs magouilles dans le bassin minier ou par leur système clientéliste, que le FN est l'allié objectif du Parti socialiste, je ne peux être que d'accord", a-t-il dit.

"Lorsque le Parti socialiste démontre son inaction et préfère les dîners en ville aux dîners avec les ouvriers, ça donne Hénin-Beaumont, ça donne la victoire du Front national sur les ruines du Parti socialiste et de la désespérance ouvrière", a-t-il poursuivi.

Le FN et le PS, a-t-il souligné, "je ne suis pas loin de penser que c'est Dupont avec un T Dupond avec un D".

"Lorsque M. (François) Mitterrand crée la proportionnelle (pour les législatives de 1986-NDLR) pour emmerder, il n'y a pas d'autre mot, la droite républicaine, c'est un calcul cynique", a conclu Gérald Darmanin.

En mai 2012, avant les élections législatives, Jean-François Copé, alors président de l'UMP, avait mis en garde contre un vote FN en ces termes : "Quand on vote Front national, on a la gauche qui passe. Quand on vote Front national, on a Taubira et l'annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus trois ans de prison".

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le mardi 3 mar 2015 à 14:16

    c'est pour cela qu' elle se cache en ce moment ...

  • nitram.g le mardi 3 mar 2015 à 13:34

    J’ai toujours été un électeur de droite modérée. Cette fois-ci et les prochaines je vais voter FN sans arrières pensées. Ce qu’a essayé de faire passer démocratiquement le précédent Président, le nouveau président (p volontaire) en six mois a tout anéanti, pour arriver où ? Une haine sans pareille, jamais vue depuis 70 ans… Hélas le garde des sceaux (sots) en est le reflet.

  • M8252219 le mardi 3 mar 2015 à 11:52

    57.7% des richesses crées en France sont absorbées pour le fonctionnement de l'état: SOIT 10 POINT DE PLUS QUE NOS VOISINS EUROPÉENS. Il est impossible de relever la France si les gouvernants sont incapable de réduire ces dépenses de l'état.

  • a.guer le mardi 3 mar 2015 à 11:47

    si la droite au pouvoir avait fait une vraie politique de droite, on n'en serait pas là !