Taubira déplore le retard de la réforme de la justice des mineurs

le , mis à jour à 09:44
1

PARIS, 19 juin (Reuters) - La ministre de la Justice Christiane Taubira a déploré vendredi le retard pris par la réforme de la justice des mineurs annoncée pour le 1er semestre 2015 mais qui reste pour l'heure absente du calendrier parlementaire. "Le texte est pratiquement terminé, il en est à ses derniers arbitrages", a déclaré la garde des Sceaux sur BFM TV RMC. "Simplement nous n'avons pas encore de calendrier". Priée de dire si le gouvernement manquait de courage sur cette réforme, elle a répondu : "il manquerait de courage s'il disait qu'il ne le fait pas. Il n'a pas dit qu'il ne le ferait pas". "Le gouvernement s'était engagé en effet à le faire au premier semestre 2015, je suis la première à déplorer que ce ne soit pas encore fait", a-t-elle dit. "Si on ne fait pas ça, c'est un aveu d'impuissance et moi je n'assumerai pas". A la question de savoir si elle quitterait le gouvernement, elle a répondu : "vous verrez en temps utile". Le texte prévoit la réforme de l'ordonnance de 1945 et la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs créés en août 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. La suppression de ces tribunaux, qui jugent les mineurs de plus de 16 ans poursuivis pour des délits commis en récidive et punis d'au moins 3 ans de prison, était l'une des promesses de campagne de François Hollande. Dans une motion diffusée le 12 juin dernier, l'association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF) a estimé que la réforme de l'ordonnance de 1945 s'imposait "dans les plus brefs délais" à l'heure où la "société dans son ensemble s'interroge sur l'avenir de sa jeunesse". (Marine Pennetier, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le vendredi 19 juin 2015 à 09:36

    espérons que cette réforme laxiste passe à la trappe