Taubira comparée à un singe : la majorité fait bloc derrière la garde des Sceaux

le
6
Taubira comparée à un singe : la majorité fait bloc derrière la garde des Sceaux
Taubira comparée à un singe : la majorité fait bloc derrière la garde des Sceaux

Faire front commun contre les attaques racistes. Voilà le message martelé ce mercredi matin par la majorité après la polémique déclenchée par la une de Minute («Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane»). La Une de l'hebdomadaire d'extrême droite fait l'objet depuis ce mercredi d'une enquête du parquet de Paris pour injure publique à caractère racial.

Le président de la République a témoigné de son soutien à Christiane Taubira, ce mercredi matin, lors du Conseil des ministres. Dans la cour de l'Elysée, la garde des Sceaux n'a pas souhaité s'attarder sur cette affaire. Alors que les journalistes l'interrogeaient afin de savoir si elle avait reçu le soutien du président, la ministre a répondu : «Oui, mais depuis la première seconde.» «Il a encore fait une déclaration», a-t-elle également confirmé.

Lors du compte-rendu du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem a évoqué une couverture qui ne s'attaque «pas seulement à la personne de la garde des Sceaux, mais à la communauté nationale». La responsable a également salué l'«immense dignité» dont fait preuve la ministre.

«Elle est sans doute, vraisemblablement affectée par des propos qui sont inqualifiables, insupportables», poursuit la porte-parole du gouvernement. «C'est surtout la banalisation de ce type de faits qu'il faut combattre aujourd'hui. Il ne s'agit pas de faire de ces incidents graves une histoire de clivage politique, dans lequel on essaierait de rassembler les uns contre les autres», précise-t-elle. «Il s'agit de rassembler l'ensemble des Français», qui croit-elle, «sont écoeurés, indignés par la surenchère, l'outrance dans la parole raciste».

Désir veut une «révolte des républicains»

Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, a lui appelé à une «révolte des républicains» face à la montée du racisme sur i>TELE. «La France, ce n'est pas ça», a lancé l'eurodéputé socialiste mercredi matin. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le mercredi 13 nov 2013 à 18:39

    N'empêche, ils ont beau tortiller du luc, ce qui est dit, est dit, et ça doit faire malau destinataire. Le but est atteint.

  • grinchu1 le mercredi 13 nov 2013 à 14:26

    la majorité du PAYS n'est pas la majorité LEGALE aujourd'hui, totalement ILLEGITIME ....

  • M9095115 le mercredi 13 nov 2013 à 13:30

    Comment le premier secrétaire a t il pu être élu comme le pépère d'ailleurs

  • M9095115 le mercredi 13 nov 2013 à 13:29

    La révolte oui pour chasser ces fossoyeurs du pouvoir

  • M4841131 le mercredi 13 nov 2013 à 11:57

    je suis républicain, se révolter, oui mais contre les 2 situés dans le titre, le 1er pour le mettre en prison pour vol et la 2ème pour traitrise envers la France et appelle au racisme en demandant de "jeter tous les blancs à la mer"

  • lompala le mercredi 13 nov 2013 à 11:39

    oui !! Républicains révoltez-vous ... contre les interdictions de plus en plus nombreuses et juridiquement sanctionnables de dire ce que l'on pense .....ce qui pousse à l'injure par exaspération!!!