Taubira, cible préférée de l'UMP

le
0
VIDÉOS - Accusations de «laxisme», d'«angélisme» ou de «double discours»... Depuis sa nomination le 16 mai, la ministre de la Justice est au c?ur de nombreuses passes d'armes avec l'opposition.

o Premier couac: l'évasion d'un détenu

La première polémique intervient six jours seulement après la nomination de Christiane Taubira à la Chancellerie. Alors qu'elle assiste le 21 mai à un tournoi de basket opposant des détenus à des gardiens de prison, l'un d'entre eux s'évade. Ce Géorgien de 22 ans, condamné pour vols et recels, manque à l'appel à la fin des épreuves. Il devait quitter la prison de Fleury-Mérogis en juillet 2013. En pleine campagne des législatives, l'UMP - Droite populaire en tête - saisit l'occasion pour dénoncer le «laxisme» et l'«angélisme» de la gauche. «Première sortie de Mme Taubira: première évasion réussie», tacle le député du Rhône Philippe Meunier.

Lancée, la droite vilipende la décision de la minis...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant