Taubira a fait examiner des ordinateurs de magistrats

le
2
Selon Le Point , les ordinateurs de certains magistrats du ministère de la Justice ont été examinés après la publication dans la presse d'une circulaire sur la politique pénale. Place Vendôme, la réaction est vive.

Chasse à la taupe place Vendôme. Christiane Taubira n'a pas apprécié la fuite dans Le Nouvel observateur de son projet de circulaire de politique pénale, un texte travaillé depuis deux mois, juste avant sa présentation officielle en Conseil des ministres -fait rare pour une circulaire.

Deux jours après la publication du document, 18 machines des membres de la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) ont été examinées, a révélé Le Point . Le contrôle, qui s'est fait en présence des magistrats, a duré toute la journée. Il a été, et reste, particulièrement mal vécu en interne. La DACG constitue le point de convergence de toutes les informations sensibles: c'est vers elle que remontent les informations des parquets généraux sur les affaires délicates, et c'est chez elle que se prépare l'ensemble des textes...

Selon le porte-parole du ministère Pierre Rancé, «il ne s'agit pas d'une enquête, mais de simples vérifications qui ont été effect

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4261473 le jeudi 27 sept 2012 à 16:16

    La folie gagne cette pauvre femme

  • mlaure13 le jeudi 27 sept 2012 à 15:26

    Il est tout à fait normal que des fuites "incontrôlées", puisent être détectées , sanctionnées, voir même très lourdement ...car C trop facile d'agir en "taupe" dans l'anonymat, sans en accepter les conséquences !!!...