Tarkett : achetez une action au plancher

le
0

(lerevenu.com) - SON ACTUALITÉ. Pour sa première année en Bourse, Tarkett

(voir le cours) n'est pas aidé par la conjoncture. Le fabricant de sols en vinyle, moquettes et parquets pâtit directement de la crise en Ukraine ainsi que du ralentissement de l'économie russe. Il tire en effet 31% de ses ventes et 49% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de la zone «CEI et autres» (pays de l'ex-Union soviétique).

Hausses des prix. Le groupe résiste bien cependant. Son chiffre d'affaires du premier semestre est ressorti à 1,1 milliard d'euros, en repli de 5,4%, et sa marge d'Ebitda ajusté - un indicateur clé - n'a pas bougé, à 11,4%. Le résultat net a lui fléchi de 16%, à 30,8 millions d'euros. Si les ventes ont reculé de 7,6% sur les marchés «CEI et autres», Tarkett a passé avec succès des augmentations de prix (5% en Russie le 1er avril), qui ont limité l'impact de la dévaluation des devises. Par ailleurs, dans toutes les autres zones géographiques, le chiffre d'affaires a progressé, à périmètre et changes cons­tants, fut-ce faiblement comme en Amérique du Nord (+0,3%).

SA STRATÉGIE. Pour atténuer le caractère cyclique de ses métiers, Tarkett dispose de plusieurs atouts. D'abord, son ancrage géographique est bien équilibré entre les pays émergents - à fort potentiel de croissance au-delà des soubresauts actuels - et les pays matures, où il met davantage l'accent sur l'innovation écologique, le de­sign,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant