Tarifs bancaires : des hausses modérées

le
0
Les frais facturés par les banques augmentent peu en ce début d'année, selon l'association de consommateurs CLCV. Les hausses concernent surtout les cartes haut de gamme, dont les prix progressent de 1,68%

Les tarifs bancaires ont peu augmenté en ce début d'année. Dans bien des cas, les hausses sont comprises entre 0,93% et 0,18% selon l'enquête annuelle de l'association de consommateurs CLCV et du magazine Mieux vivre publiée vendredi. Comme tous les ans, ce palmarès a passé en revue les tarifs pratiqués dans 133 établissements (hors banques en ligne) pour trois profils types de consommateurs: «petit consommateur» de frais bancaire, «consommateur moyen» et «gros consommateur».

Cette année, bonne nouvelle, la facture d'un «consommateur moyen» baisse de 0,85% en moyenne, alors que celle d'un grand consommateur de services progressera symboliquement de 0,18%. Ce sont les «petits consommateurs» qui supportent la plus forte inflation des tarifs (+0,98 %). Comme les années précédentes, l'étude relève de fortes disparités entre banques, pouvant atteindre jusqu'à 159% pour le profil du «petit consommateur». La Caisse d'Épargne d'Ile-de-France facture ainsi 35,6 euros pour les services correspondant au profil «petit consommateur», alors que la Banque Populaire Côte d'Azur les facture 92,4 euros.

Au final, parmi les établissements les plus compétitifs, le Crédit coopératif, intégré à l'étude pour la première fois cette année, arrive en tête, suivi par LCL et la Banque postale. À l'autre bout du spectre, figurent le Crédit du Nord, le CIC et Barclays.

Des cartes gratuites dans les banques en ligne

Par ailleurs, l'étude souligne une nouvelle inflation tarifaire pour les cartes bancaires haut de gamme de plus en plus proposées par les banques à leurs clients. La majorité des établissements (72,7%) ont ainsi augmenté leurs prix cette année. Une carte Gold Mastercard ou une Visa Premier coûte 120,32 euros par an en moyenne, soit 1,68% de plus qu'en 2012, selon l'étude. Les écarts de prix sont très importants dans les banques à réseaux, allant de 145 euros chez Barclays à 81,50 euros à la Banque Populaire Massif Central.

En revanche, les tarifs des cartes classiques se sont assagis. Le prix d'une carte à débit immédiat augmente en moyenne de 0,84% (36,38 euros en moyenne) en ce début d'année, alors que celui d'une carte à débit différé recule même de 0,37%. Mais les cartes bancaires (y compris haut de gamme) sont gratuites dans les banques en ligne telles que Boursorama, Fortuneo, ING Direct. À condition de remplir certaines conditions: soit avoir des revenus nets mensuels d'au moins 2300 euros chez Fortuneo ou 2400 euros nets chez Boursorama pour bénéficier d'une Gold ou Visa Premier. Ou avoir au moins 15.000 euros d'épargne dans l'une de ces banques.

Celles-ci sont de loin les moins chères du marché, mais les écarts de prix sont là aussi importants. Un petit consommateur de services ne pas de frais bancaires chez Boursorama Banque, Fortuneo et ING Direct et 46 euros chez Axa Banque, selon l'étude. La facture d'un consommateur moyen variera de 180,20 euros chez Axa Banque à 2,7 euros chez ING Direct et celle du gros consommateur de services pourra atteindre 123,60 euros chez Fortuneo et 546,10 euros chez Axa Banque...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant