Tarifs bancaires : Bercy va lancer un comparateur sur Internet

le
5
Tarifs bancaires : Bercy va lancer un comparateur sur Internet
Tarifs bancaires : Bercy va lancer un comparateur sur Internet

Parlez-vous le « banquier » ? Difficile de s'y retrouver dans les « frais de tenue de compte », « commission d'intervention » et « frais par retrait d'espèces à un DAB d'une autre banque ». Pourtant, tout le monde, ou presque, est concerné.

Pour vous aider à décrypter ce jargon, et surtout savoir si votre banque a la main lourde, le ministère des Finances planche depuis plusieurs mois sur la création d'un comparateur public des tarifs bancaires. Selon nos informations, ce site Internet sera mis en ligne dès le 1 er février. L'annonce officielle devrait avoir lieu demain matin, à l'issue d'une réunion sur les tarifs des banques entre le ministre de Finances, Michel Sapin, et les représentants des grands noms du secteur, comme BNP Paribas, la Société générale, le Crédit agricole ou encore le Crédit mutuel.

Banques nationales, régionales ou en ligne... Au total, les tarifs de plus d'une centaine d'établissements y seront répertoriés.

Que fleurisse la concurrence !

« C'est une forme de service public, explique au Parisien - Aujourd'hui en France Michel Sapin, le ministre des Finances. Ce site Internet permettra à tout le monde de comparer, gratuitement, les tarifs des services de base, comme les virements, les prélèvements ou les cartes. » Bercy souhaite ainsi « faire en sorte que la concurrence s'exerce dans de bonnes conditions ».

En clair, permettre au consommateur de choisir sa banque en toute connaissance de cause. Avec un bémol : seuls onze tarifs de base seront passés à la moulinette. Exit donc les packages (forfaits pour un ensemble de services) et autres options élaborées, comme les frais sur les produits d'épargne, etc.

Mais ce comparateur permettra au moins d'y voir un peu plus clair sur ces multiples frais que nous imposent les banques. Y compris lorsqu'il s'agit de frais pour la simple gestion d'un compte courant, cette dernière pratique tendant à se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • klein44 il y a 11 mois

    absolument inutile - les banques s 'entendent sur les prix - le contribuable a soutenu les banques devant la faillite et comme récompense, il peut payer les agios de plus en plus cher - agios qui ne sont d ailleurs pas justifiés

  • wtc2001 il y a 11 mois

    Toujours en train de râler... C'est très bien que cela soit fait de manière officielle comme le site des prix de carburants.

  • aiki41 il y a 11 mois

    encore un train en retard ce gouvernement et mise en place de dispositions encore totalement inefficaces. En entreprise, toutes ces personnes auraient été virées pour incompétences

  • fortunos il y a 11 mois

    pas besoin de ce machin,il suffit de taper dans google;banque gratuite avec carte gratuite,c est aussi simple que cela!!

  • mauralph il y a 11 mois

    Ce service existe dèja sur Internet !!!