Tapie : le scénario noir de l'Élysée

le
0
L'Élysée a tenté, sans succès, d'empêcher le retour de Bernard Tapie sur le devant de la scène médiatique.

Jusqu'au bout, l'Élysée a tout fait pour éviter un scénario cauchemar pourtant devenu réalité: le retour tonitruant de Bernard Tapie sur le devant de la scène médiatique. Jusqu'au bout le suspense a duré, mais La Provence et Nice-Matin sont finalement bien tombés dans son escarcelle.

Le feuilleton a démarré en novembre quand Tapie s'est dit intéressé par le dossier Hersant. Très endetté (217 millions d'euros), engagé depuis un an dans un processus de démantèlement, le groupe Hersant Média (GHM) avait déjà vendu ses journaux en difficulté:Paris Normandie, à deux journalistes, et son pôle en Champagne-Ardenne (L'Union) au groupe belge Rossel, éditeur duSoirà Bruxelles et de La Voix du Norden France. Il lui restait à se séparer de son pôle en région PACA (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant