Tapie : «La politique à Marseille ? Un mic-mac insensé !»

le
2
Tapie : «La politique à Marseille ? Un mic-mac insensé !»
Tapie : «La politique à Marseille ? Un mic-mac insensé !»

Son retour à Marseille il y a un an, comme patron de presse, a nourri toutes les rumeurs. Depuis qu'il a repris les rênes de La Provence, Bernard Tapie, 70 ans, l'ancien dirigeant de l'OM, ex-député et ex-ministre, séjourne une fois par semaine dans la capitale phocéenne, où sa popularité reste intacte - « qu'on l'aime ou qu'on le déteste, il ne laisse personne indifférent ! », répètent les Marseillais. Fini la politique, revoici le manageur, promet-il, en glissant au passage qu'il vote toujours ici... Entretien.

Candidat aux municipales 2014 à Marseille, y avez-vous pensé ?

Bernard Tapie. Jamais ! C'est ridicule. Si j'en avais eu envie, la première chose que j'aurais faite, ce n'est certainement pas de reprendre «La Provence» (le quotidien marseillais dont il est actionnaire à 100%, ndlr). Je m'interdis d'ailleurs toute présence dans le journal, même quand il y a des trucs dont j'ai très envie de parler. Ça a entraîné une première fois ma mort, la volonté de Marseille. La première fois (en 1995, ndlr), j'en avais très envie, on avait monté les équipes, on avait des sondages à 60%, lorsque d'un seul coup, je me suis retrouvé en liquidation des biens, avec sept mises en examen... Là encore, l'Etat a tout fait pour empêcher que j'obtienne les journaux, jusqu'à solliciter la candidature d'un groupe belge, choisi par Arnaud Montebourg et à qui une banque française aurait prêté 100% !

Parce qu'ils pensaient que vous vouliez utiliser La Provence comme tremplin pour la mairie ?

Bien sûr. Les politiques, ce sont des paranos complets. Le temps a fini par les convaincre que je me fous comme de ma première chemise de qui sera maire. Ce n'est pas mon sujet. Nous, à La Provence, on a décidé être insoupçonnable. Chaque candidat, y compris celui du Front national, et croyez-le, c'est pour moi un rude parcours que d'arriver à dire ça, aura le droit de dire aux Marseillais ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ba78 le lundi 18 nov 2013 à 14:37

    Il ferait mieux de rendre l'argent. Ses commentaire politiques n'ont aucun intérêt.

  • M3553345 le lundi 18 nov 2013 à 08:49

    BRAVO TAPIE