Tapie- Crédit Lyonnais : le parquet ouvre une information judiciaire

le
0
La justice continue de s'interroger sur la façon dont a été décidé au plus haut niveau de l'État, le recours à l'arbitrage qui a été favorable à Bernard Tapie dans le conflit qui l'opposait au Crédit Lyonnais.

L'arbitrage avalisé par l'État en faveur de Bernard Tapie opposé au Crédit Lyonnais dans la vente d'Adidas n'a pas encore fini de faire des vagues. Le parquet de Paris a transmis mardi la partie de l'affaire qui le concerne -c'est à dire sans la question du rôle joué ou pas par l'ancienne ministre de l'Économie Christine Lagarde - à un juge d'instruction, après avoir mené une enquête préliminaire depuis juin 2011.

L'information judiciaire est ouverte pour «abus de pouvoirs sociaux et de recel de ce délit», au préjudice du CDR (consortium de réalisation) souvent appelé structure poubelle du crédit Lyonnais, pour avoir repris en son sein les actifs douteux de la banque.

La justice s'interroge sur les décisions prises à l'époque par les hauts fonctionnaires, et notamment Jean-François Rocchi, qui présidait le CDR. La question a été soulevée à la suite d'un signalement du procureur général de la Cour des comptes, une démarche rare. L'enquête cherche à établ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant