Tapage nocturne : un fêtard condamné pour agression sonore

le
1
Un homme a rendu fou ses voisins en faisant cracher ses enceintes pendant trois ans, n'importe quand dans la semaine et dans la nuit.
Un homme a rendu fou ses voisins en faisant cracher ses enceintes pendant trois ans, n'importe quand dans la semaine et dans la nuit.

Le sommeil, ce droit fondamental auquel nul ne devrait pouvoir porter atteinte. Selon une information rapportée mardi par Le Progrès, le tribunal correctionnel de Lyon a condamné un homme à déménager pour avoir fait subir un calvaire à ses voisins. Pendant trois ans et à tout moment de la semaine, l'homme, complètement désociabilisé, faisait des fêtes sono hurlante jusque tard dans la nuit. Incitant les policiers à le verbaliser à... 40 reprises ! Et à confisquer son matériel en novembre 2015.

Jugé pour agression sonore, l'homme de 31 ans s'est défendu comme il a pu : « J'étais seul et je ne sortais jamais de chez moi. J'ai organisé ces soirées, car c'était le moyen de voir du monde, de vivre en société, d'oublier mes malheurs. C'est devenu comme un projet artistique qui a pris du sens », a-t-il dit, selon des propos relatés par Le Progrès. « Il s'est désociabilisé. Il n'avait plus aucune notion du temps ni aucune conscience de ce qu'il faisait subir », a tempéré son avocat Me Benoît Courtin.

Le trublion a été condamné à six mois de prison avec sursis. À l'audience, le procureur avait estimé qu'il avait « agi avec malice » et avait « pourri littéralement la vie de ses voisins en les privant d'un droit fondamental, celui de dormir, qui est un impératif de santé publique ». L'homme a également reçu une interdiction de paraître à l'adresse de son immeuble, ce qui équivaut à une obligation de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 3 mois

    En l'obligeant à déménager, il se refait une virginité dans son nouveau quartier et recommencera de plus belle. Et il faudra de nouveau 3 ans pour qu'enfin la police daigne faire son boulot. Des mecs comme ça il y en un par bloc d'immeubles qui pourrissent la vie de tous.