Tanzanie: Les défenseurs des albinos réclament la peine de mort

le
0

DAR ES SALAAM, 6 mars (Reuters) - Le mouvement de défense des albinos tanzaniens, persécutés et assassinés en raison de croyances ancestrales, a réclamé vendredi l'exécution des prisonniers condamnés pour ce genre de crimes. Depuis l'an 2000, estime la Société tanzanienne d'albinisme (TAS), 75 personnes atteintes de cette particularité génétique ont été tuées dans ce pays d'Afrique de l'Est à des fins de rites censés garantir succès en amour, en affaires ou dans la vie. Au total, 17 personnes ont été condamnées à mort pour ces crimes rituels, dont quatre jeudi. Mais la Tanzanie observe de fait depuis vingt ans un moratoire sur les exécutions. "Nous voulons que tous les condamnés pour meurtre de personnes atteintes d'albinisme soient pendus sans délai afin d'adresser un message fort", a déclaré à Reuters le président de la TAS, Ernest Kimaya, qui a porté ce message au président tanzanien Jakaya Kikwete lors d'une rencontre cette semaine. Kimaya redoute que les élections programmées en octobre ne se traduisent par une recrudescence des crimes rituels, certains candidats se tournant vers des sorciers pour accroître leurs chances d'élection. (Fumbuka Ng'wanakilala; Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant